header image
LE TEMPLE DE LA RENOMMÉE DU SECTEUR MINIER CANADIEN ANNONCE QUATRE NOUVELLES NOMINATIONS
TORONTO, January 19, 2007 -- Le Temple de la renommée du secteur minier canadien accueillera quatre nouveaux membres lors de sa 19e cérémonie d’intronisation annuelle, qui se tiendra le jeudi 18 janvier 2007, en soirée, à l’Hôtel Fairmont Royal York de Toronto. Ces nominations porteront à 131 le nombre personnes intronisées au Temple de la renommée depuis sa création, en 1988.

Les personnes reçues en 2007 sont :

George B. Cross : Né en 1932, George B. Cross a suivi et soutenu l’évolution de l’industrie minière canadienne grâce au George Cross News Letter Ltd., source fiable et respectée que le secteur des ressources et des investissements a consultée durant plus de 50 ans pour suivre l’évolution de l’industrie minière au quotidien. Lancée en 1947, la publication relatait les activités des compagnies minières et des sociétés d’exploration inscrites à la Bourse de Vancouver (aujourd’hui Bourse de croissance TSX). Le bulletin a été publié 5 jours par semaine jusqu’en décembre 2000, pour un total de 13 388 numéros.

Alfred E. Miller (1880-1983) : Le prospecteur Alfred Miller a découvert des minéralisations de cuivre dans une région éloignée de la péninsule de Gaspé, au Québec, en 1909. Avec ses frères, il est retourné dans la région en 1921 pour localiser la source de la minéralisation et jalonner le terrain. Durant des années, les investisseurs ont montré peu d’intérêt mais, en 1937, la découverte a attiré l’attention des mines Noranda. Noranda a fait d’autres découvertes et, dans les années 1950, a fondé Les mines de cuivre de Gaspé, important complexe minier et métallurgique qui a apporté 50 années de prospérité et des milliers d’emplois à une région qui en avait grandement besoin.

R. G. K. Morrison (1899-1983) : Professeur à la faculté de génie minier à l’Université McGill, R. G. L, Morrison est connu comme le père de la mécanique des roches au Canada pour avoir été parmi les premiers à inclure la mécanique des roches et le contrôle des pressions des terrains comme éléments essentiels de la conception et de l’exploitation sûre des mines souterraines. À l’université, il a inspiré toute une génération d’étudiants, il s’est battu pour sauver les programmes de génie des compressions budgétaires et a rédigé le premier manuel sur le contrôle des pressions des terrains.

Harry L. Roscoe (1885-1963) : Harry L. Roscoe – « Bill » pour ses amis – a aidé les Mines Noranda à passer du statut de jeune entreprise exploitant une mine en difficulté dans le Nord-Ouest du Québec à celui d’une des principales entreprises d’exploitation de ressources naturelles au monde. Jeune ingénieur, il est embauché chez Noranda en 1926 et est rapidement chargé du développement souterrain de la nouvelle mine Horne, qui a mené aux découvertes qui ont fait la notoriété de l’entreprise. Il est devenu l’un des principaux experts techniques de la société et a largement contribué à sa formidable croissance dans les années 1940 et 1950.

Le Temple de la renommée du secteur minier canadien honore ceux qui, durant toute leur vie, ont accumulé des réalisations exceptionnelles au bénéfice de l’industrie canadienne des minéraux. Ses commanditaires sont l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole, l’Association minière du Canada, le journal The Northern Miner et l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs. Le Temple accueille ses intronisés à deux succursales, l’une au Mining Building de l’Université de Toronto, au 170, rue College, à Toronto, et l’autre, au Musée des mines du Centre communautaire Lester B. Pearson, à Elliot Lake, dans le Nord de l’Ontario.

Pour en savoir davantage sur le Temple de la renommée du secteur minier canadien et les nouveaux intronisés, voir le site Web du Temple, à www.halloffame.mining.ca