header image
Albert A. Koffman (1910 - 1983) intronisé en 1991

Les 45 années de travail de Koffman dans l’industrie minière résultent en la découverte de 13 mines de métaux de base, incluant la découverte et le développement d’un nouveau district minier au Manitoba. Sa réussite est due à la mise au point d’une technique d’exploration connue sous le nom de “prospection par saturation”, qui constitue maintenant un procédé standard à travers le monde. Cette méthode consiste essentiellement en un relevé électromagnétique aérien, appuyé de relevés géophysiques en surface et d’un forage à saturation de la plupart des anomalies détectées.

Koffman est né sur une ferme près de Stony Mountain (Manitoba), en 1910. Il obtient son baccalauréat en sciences, majeure en géologie, de l’université du Manitoba en 1931. Il passera les trois années suivantes à l’université où il poursuit divers travaux tout en obtenant un diplôme en éducation.
Le Canada, en 1934, est encore en dépression mais Koffman réussit à décrocher un emploi d’échantillonneur à la mine Flin Flon. Il passe les trente années suivantes au service de la Hudson Bay Mining & Smelting à Flin Flon. Durant cette période, il est échantillonneur sous terre, géologue résident chargé de la cartographie de surface, géologue en chef sous terre et géologue en chef.

Durant ces années comme géologue en chef, dans les années 1950 et au début des années 1960, Koffman met au point son système de prospection par saturation. Le procédé permet à la Hudson Bay d’étendre ses opérations minières au-delà de Flin Flon avec l’ouverture du camp de métaux de base de Snow Lake, ainsi que de plusieurs autres mines le long de la ceinture de roche-verte Flin Flon-Snow Lake. Treize des gisements de métaux de base mis à jour deviennent des mines et contribuent substantiellement à l’économie du Manitoba. La mine Chisel Lake, mise en production en 1960, opère toujours alors que la mine de nickel de Namew Lake, ouverte en 1988, est un exemple récent d’une découverte effectuée grâce à la technique d’exploration de Koffman.

En 1964, il quitte Hudson Bay Mindes et il devient consultant en géologie, consacrant la moitié de son temps à la direction d’une division de Noranda Mines. En 1971, il devient président de Manitoba Mineral Resources, la nouvelle société d’État manitobaine impliquée dans l’exploration et le développement miniers.
Les succès de Koffman peuvent être attribués à sa clairvoyance et à l’utilisation de méthodes scientifiques modernes, de même qu’à la formation et à la motivation des jeunes géologues. Son système est utilisé partout dans le monde et plusieurs des jeunes géologues qu’il forme détiennent des postes de responsabilité dans l’industrie minière et de l’exploration un peu partout à travers le Canada.

Koffman décède en 1983.