header image
John E. Hammell (1876 - 1958) intronisé en 1991

Les efforts de John E. (Jack) Hammell pour mettre l’aviation au service de l’industrie minière ouvrent les portes du Nord du Canada à l’exploration minière. Hammell veut “forcer la porte” du Nord et il y réussit, faisant oeuvre de pionnier dans l’utilisation d’aéronefs pour le transport d’hommes et de matériel vers des régions jusque là accessibles uniquement par traîneau à chiens l’hiver et en canot l’été.

À la fin des années vingt, il joue un rôle de premier plan en créant la Northern Aerial Minerals Exploration (NAME). NAME repousse les frontières du Nord du Canada en mettant au service de 200 prospecteurs une flotte de 10 avions et un chapelet de 34 bases échelonnées dans le Nord du Canada. NAME est à l’origine des compagnies qui forment aujourd’hui Canadien International.

Cet effort remarquable n’a pas conduit au développement de mines dans le Grand Nord, mais c’est tout de même une équipe de prospection de NAME qui découvre la mine d’or Pickle Crow dans le nord-ouest de l’Ontario. NAME constitue la genèse de l’exploration dans le Nord. Elle est à l’origine de quelques-unes des plus importantes réalisations du développement minier au Canada grâce aux exploits des pilotes de brousse qui identifient bientôt l’exploration minière au Canada.

La saga de NAME est l’essence de la vision de Hammell: persévérance et force de caractère; mais ses autres réalisations sont légion. Il connaît son premier grand succès en 1915. Il supporte alors des prospecteurs qui jalonnent des concessions au nord du Manitoba, sur la rive est d’un lac qu’ils baptisent Flin Flon. Plusieurs années s’écoulent et Hammell persévère alors que d’autres commanditaires vont et viennent. Les concessions de Flin Flon se développent enfin et forment une des plus importantes opérations minières du Canada, produisant au-delà de 70 millions de tonnes de minerai de cuivre et de zinc.

Le projet le plus identifié à Hammell est la mine d’or Howey dans la région de Red Lake, au nord-ouest de l’Ontario. En 1925, Hammell se rend à Red Lake pour inspecter une récente découverte d’or faite par Lorne Howey. Lorsque les parties concluent une entente, l’hiver est déjà là. Les lacs sont gelés et il semble impossible de transporter l’équipement à 300 kilomètres du chemin de fer. Hammell réussit cependant à négocier l’utilisation de sept avions avec le ministère des Forêts de l’Ontario. Le matériel est transporté par avion vers le lointain établissement minier: c’est le début de l’utilisation de l’aéronef dans l’exploration et le développement miniers. Pendant plusieurs années, malgré sa faible teneur d’or, la Howey Gold Mines demeure le coeur du camp de Red Lake.

Né le 6 décembre 1876 à Beeton (Ontario), Hammell passe la plus grande partie de sa jeunesse aux États-Unis. Il poursuit pendant un moment une carrière de boxeur sous le pseudonyme de “Kid Walton” et s’adonne au journalisme. Il revient en Ontario au cours de la ruée vers l’argent de Cobalt. Il y acquiert rapidement une bonne connaissance des mines et de leur développement, en plus d’une habileté certaine à financer ses projets.

Au cours de sa vie, Hammell est responsable du développement d’un grand nombre de mines dont huit sont profitables. À sa mort, elles avaient payé près de 200 $ millions en dividendes. Hammell est une fervent amateur d’art et sa maison d’Oakville (Ontario) abrite plusieurs tableaux de maîtres tels que Le Titien, Rembrandt, Gainsborough et plusieurs autres. Il est l’un des confidents du Premier ministre Mackenzie King avec qui il correspond régulièrement. Hammell meurt en 1958, à l’âge de 82 ans.