header image
Randolph W. Diamond (1891 - 1978) intronisé en 1991

La magie métallurgique de Randolph Diamond transforma un gisement de minéraux unique en son genre mais peu rentable, la mine Sullivan (Colombie-Britannique), pour en faire le plus grand producteur de zinc et de plomb et catapulta Cominco Ltd. à l’avant-scène des compagnies minières canadiennes.

Au cours des années 1917-1920, Diamond dirige une équipe de cinq personnes qui développe un nouveau procédé de séparation du minerai appelé flottation différentielle par mousse. Cette méthode, aujourd’hui courante, était tout à fait révolutionnaire à l’époque. Elle révèle non seulement les trésors de zinc, plomb et fer de la mine Sullivan, mais assure aussi l’avenir de Cominco Ltd., connue alors sous le nom de Consolidated Mining and Smelting. C’est la première fois au monde qu’une opération à grande échelle de flottation différentielle réussit; c’est une arme de taille qui s’ajoute à l’arsenal des métallurgistes pour la récupération du minerai partout dans le monde.

Suite à la découverte de cette méthode, la production monte en flèche à la fonderie de Cominco, à Trail (Colombie-Britannique). À la fin de la décennie, la compagnie est aux prises avec un problème important de pollution de l’air auquel Diamond s’attaque aussitôt. Il propose de construire un complexe de production de fertilisant chimique à Trail pour convertir le dioxyde de souffre, cause de la pollution, en produit commercial. L’usine commence à produire en 1931 et sera l’une premières et des plus efficaces pour contrôler la pollution en milieu industriel.

Diamond naît à Campbellford (Ontario) le 26 février 1891. Il y obtient son diplôme d’études secondaires et projette de devenir médecin. Toutefois, avant d’entrer à l’université, il décide de travailler pendant un an et décroche un emploi dans une petite fonderie de Toronto. “J’ai trouvé le travail à la raffinerie tellement intéressant que j’ai décidé d’étudier en génie minier et métallurgique plutôt qu’en médecine,” dira-t-il plus tard. Il obtient son baccalauréat en génie minier et métallurgique de l’université de Toronto en avril 1913.

Il s’installe à Anaconda (Montana) où il avait passé quelques étés alors qu’il était étudiant. Il se joint au service des essais de la Anaconda Copper Mining Company. Un an plus tard, il y devient le premier ingénieur affecté au développement du principe de flottation par mousse. Ses travaux conduisirent à l’introduction de la flottation dans les opérations de broyage, ce qui augmenta grandement la production de cuivre et de zinc au cours le la Première guerre mondiale.

La Consolidated Mining and Smelting Company offre alors un emploi dans le domaine de la flottation au jeune ingénieur de 26 ans. Diamond reçoit peu après un échantillon du minerai de la Sullivan.

Il effectue alors quelques travaux préliminaires, trouve le défi intéressant et s’installe à Trail comme surintendant du concentrateur. Deux ans plus tard, Diamond et son équipe avaient solutionné le problème de la séparation.

Son travail fut récompensé par l’obtention de siz médailles professionnelles, deux degrés honorifiques et un grand nombre de décorations et postes importants au sein d’associations d’ing&nieries et minières.

Après avoir passé la majeure partie de sa carrière de 43 ans avec Cominco, il s’est retiré en 1956 à titre de vice-président exécutif, région de l’ouest. Il est décédé en 1978.