header image
Ernest Craig (1888 - 1960) intronisé en 2008

Ernest Craig a été le premier directeur général des Mines Falconbridge Nickel Limitée, compagnie à l’origine de la mine et de la localité de Falconbridge, créées vers la fin des années 1920 et qui allaient être le point de départ d’une entreprise dynamique exploitée aujourd’hui sous le nom de Xstrata.

Issu d’une famille de 12 enfants de Kearney, en Ontario, Ernie Craig a quitté l’école tôt pour gagner le marché du travail. Il a découvert sa vocation à l’âge de 19 ans, lorsqu’il a commencé à travailler dans les nouveaux camps miniers de l’Est du Canada. Après avoir contribué à construire et à gérer diverses mines, il a vu ses qualités reconnues par le légendaire prospecteur Thayer Lindsley, qui en a fait le premier directeur général des Mines Falconbridge Nickel Limitée, à leur fondation, en 1928.

Par un leadership inspirant et une gestion avisée, Ernest Craig a contribué à transformer une région agricole ontarienne en un complexe minier et métallurgique de classe mondiale, qui continue à soutenir la réputation du Canada comme centre d’excellence dans le secteur minier. Dix-huit mois après sa nomination, il dirigeait une usine et une fonderie produisant 300 tonnes par jour et traitant du minerai et des concentrés extraits d’une nouvelle mine de nickel dotée d’un puits de 1 000 pieds et dont l’exploitation souterraine s’étendait à plus de 4 000 pieds.

Les installations de Falconbridge n’étaient pas rattachées à une municipalité à cette époque. Ernest Craig a aidé à construire la ville et à la doter d’un hôpital et d’une école. Il était un dirigeant d’industrie bienveillant, qui croyait que la responsabilité de la compagnie englobait la collectivité ainsi que le bien-être des employés et de leurs familles. Il était connu comme « le père de la ville », en raison de sa volonté constante d’offrir des événements et des installations sportifs ou sociaux, comme le camp Falcona, pour les enfants des employés. En 1993, Falconbridge (aujourd’hui Xstrata Canada Corporation) a nommé sa plus récente et sa plus vaste mine du bassin de Sudbury en son honneur. La mine Craig est un témoignage de reconnaissance approprié pour l’homme qui a piloté les activités de Falconbridge depuis le début et a su traverser des périodes très difficiles, y compris la Grande Crise et la période de guerre.

Ernest Craig ne s’est pas arrêté là. Avec son frère Robert, il a contribué à la conception du trépan Craig, outil détachable qui a triplé la productivité en éliminant la nécessité d’aiguiser individuellement les tiges d’acier utilisées pour le forage souterrain. Établie à North Bay en 1941, la Craig Bit Company a fabriqué les trépans Craig pour les marchés mondiaux et est vite devenue le deuxième employeur en importance de la ville. L’usine de North Bay a aussi soutenu l’effort de guerre en fabriquant des composantes pour les obus de gros calibre.

Après son départ à la retraite, en 1945, Ernie Craig a été conseiller pour la société mère de Falconbridge, Ventures Limited, qui l’a dépêché dans la région de Peterborough, en Ontario, pour étudier la situation d’une compagnie de minéraux industriels qui tentait d’exploiter un dépôt de syénite néphélinique, minerai utilisé pour la production de verre et de céramique. Il a jugé que le projet était prometteur et a recommandé la construction d’une mine, d’une usine et d’une agglomération, appelée Nephton. Nommé président-directeur général d’American Nepheline (connue par la suite sous le nom d’Indusmin Ltd.), il est parvenu à mettre en œuvre le plan avec un budget serré, ouvrant ainsi la voie à la croissance et à l’expansion de la compagnie.

En 1957, avec sa femme, Mary, Ernest Craig a déménagé à Toronto, où il a joui d’une seconde retraite jusqu’à son décès, en 1960.