header image
J. Keith Brimacombe (1943 - 1997) intronisé en 2016

On peut lier les avancées majeures en génie métallurgique et en traitement des matériaux à l’habilité intellectuelle de quelques géants; Keith Brimacombe est sans aucun doute l’un d’eux. En tant que chercheur, il a été l’un des premiers à travailler à l’application de la modélisation mathématique par ordinateur pour analyser et concevoir des processus afin d’extraire les métaux de leur minerai et de les transformer en produits utiles. Ses efforts ont mené au développement de nouveaux procédés métallurgiques et à des avancées en traitement qui ont permis à l’industrie des matériaux d’abaisser les coûts, de créer de nouveaux produits et d’améliorer la productivité et le contrôle de la qualité.

M. Brimacombe était un fort défenseur de la coopération entre les universités et l’industrie et sa vision a aidé à faire du Canada un leader en traitement des métaux à valeur ajoutée. En tant qu’éducateur et conférencier, il a inspiré une nouvelle génération de professionnels à adopter la révolution dans les matériaux et à gérer le changement technologique requis pour la soutenir.

M. Brimacombe est né en Nouvelle-Écosse, il a grandi en Alberta et a obtenu son baccalauréat en sciences appliquées (B.A.Sc.) de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) en 1966. Il est par la suite retourné à UBC en 1970 en tant qu’assistant professeur après avoir complété son doctorat à l’Imperial College à Londres, Angleterre. Il est devenu professeur titulaire en 1979.

À UBC, M. Brimacombe a établi un programme de recherche qui combinait la modélisation mathématique avec des mesures en usine-pilote et des essais en usine de procédés pour métaux et matériaux avec un succès remarquable. Aidé par les ordinateurs et la technologie de l’information, sa recherche parcourait les vastes organigrammes de la production de métaux et a fait la lumière sur des processus métallurgiques complexes couvrant les industries des métaux ferreux et non ferreux.

M. Brimacombe est devenu un leader mondial dans le domaine de la coulée continue. Sa recherche novatrice, commencée au début des années 1970, a amélioré la conception et l’efficacité énergétique des machines à coulée continue ainsi que la qualité du métal produit. Son travail a été appliqué dans des aciéries en Amérique du Nord et à l’étranger. En 1975, il a collaboré au développement d’un nouveau procédé de grillage de la molybdénite pour produire de l’oxyde de molybdène, utilisé comme agent d’alliage pour l’acier.

M. Brimacombe a développé des méthodes pour rehausser la productivité et abaisser les coûts des convertisseurs Pierce-Smith utilisés à travers le monde pour convertir le sulfure de cuivre/fer en cuivre. D’autres réussites dignes de mention comprennent les améliorations à la réduction des oxydes de métaux des scories afin de récupérer les métaux tels que le zinc, d’optimiser le fonctionnement des fours rotatifs utilisés à travers le monde à diverses fins et au développement de mesures correctives pour le coulage par refroidissement intense et direct du zinc, ce qui a grandement amélioré la qualité de la coulée.

Le rêve de M. Brimacombe de construire un immeuble de recherche de classe mondiale a été réalisé avec l’ouverture du « Advanced Materials and Process Engineering Laboratory » [Laboratoire des matériaux avancés et de génie des procédés] au coût de 21 M$ à UBC en 1995. En 1997, il est devenu le président-directeur-général fondateur de la Fondation canadienne pour l’innovation, qui fournit du financement pour la recherche en sciences et génie. Il a aussi fait avancer les connaissances de l’industrie par des articles de recherche, des conférences livrées au Canada et ailleurs dans le monde et par son implication dans de nombreuses associations de l’industrie.

M. Brimacombe a reçu une reconnaissance mondiale pour ses efforts de pionnier et ses réussites tangibles, incluant la Médaille d’or en sciences et génie du Canada en 1997. Il était aussi un Officier de l’Ordre du Canada et membre de la Société royale du Canada.