header image
Maurice Russell Brown (1912 - 2008) intronisé en 1993

Au cours de ses 43 années à l’hebdomadaire Northern Miner, Maurice Brown a toujours été un supporteur enthousiaste de l’industrie minière canadienne. Ses reportages sur les découvertes de minéraux, les mines et les gens qui les ont découvertes et développées, ont accru la réputation d’ouverture de l’industrie et facilité la libre circulation de l’information qui a contribué à faire de l’industrie un chef de file mondial.

Brown net à Port-Arthur, maintenant Thunder Bay (Ontario), le 11 novembre 1912. Il obtient un baccalauréat en sciences, génie minier, de l’université de Toronto en 1938. Lors de sa dernière année, à titre de président de la société des mines et de la métallurgie de l’école, il invite un journaliste du Northern Miner à prendre la parole devant les étudiants. Le conférencier suscite alors chez Brown une tel enthousiasme pour l’industrie qu’il se jure de joindre un jour les rangs de l’équipe éditoriale du journal.

Après avoir obtenu son diplôme, il travaille à la mine d’or de Little Long Lac près de Geraldton (Ontario) comme ingénieur, chef ingénieur et contremaître de quart. Il devint ingénieur de la ventilation et de la sécurité pour les sept mines d’or de la région de Geraldton-Beardmore, puis gérant à la mine d’or Maylac pendant deux ans.

En 1947, il accepte un poste d’instructeur minier au Lakehead Technical Institute à Thunder Bay. Premier membre du corps professoral à être embauché, il développe un programme original sur les mines. L’institut se développe rapidement et devint éventuellement l’université Lakehead, pour laquelle Brown effectue une levée de fonds de 500 000 $.

En 1949, il se joint à l’équipe éditoriale du Northern Miner comme ingénieur-reporter et devient par la suite adjoint au rédacteur en chef. Il est nommé rédacteur en chef en 1977, éditeur en 1985 et éditeur émérite en 1987. Il prend sa retraite à la fin de l’année 1992.

Au cours des années passées à ce journal consacré aux mines, il s’est rendu à tous les chantiers miniers d’une certaine importance et a écrit des reportages sur tous les développements importants au Canada, ce qui lui a permis de partager sa vision de l’industrie minière du Canada avec ses lecteurs.

Brown a consacré sa carrière à promouvoir les intérêts de l’industrie dans les pages du journal. Son initiative la plus récente a été de développer le concept du Temple de la renommée du secteur minier afin d’honorer ceux et celles qui ont tant contribué à la vie canadienne et de faire connaître leurs réalisations au grand public. Brown a été le président du Temple de la renommée pour les quatre premières années et y siège toujours comme membre du Conseil d’administration.

Membre à vie de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole, il a été co-fondateur et premier président de la division de Lakehead (maintenant la division de Thunder Bay). En 1988, il reçoit la distinction The Distinguished Service Award de l’Association des prospecteurs et développeurs du Canada.

Brown a connu une carrière exceptionnelle comme journaliste, informant le public sur la communauté minière d’une manière énergique. Une institution en lui-même, Brown personnifie et exprime l’âme de l’industrie.