header image
Neil Campbell (1914 - 1978) intronisé en 1992

L’habileté de Neil Campbell à effectuer des déductions en géologie est à l’origine de plusieurs découvertes importantes de minerai, mais il est surtout étroitement associé à la mine Pine Point, située sur la rive sud du Grand lac des Esclaves, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Pine Point est un des plus remarquables projets miniers canadiens en tant qu’entreprise conjointe gouvernement/entreprise privée et a rapporté d’importants bénéfices aux deux partenaires. Le projet entraîne la construction d’un chemin de fer de 450 milles dans les Territoires du Nord-Ouest et joue un rôle de premier plan dans le développement du Nord, tout en générant des centaines de millions de dollars en retombées.

Le coût total du projet Pine Point, incluant le développement de la mine, la construction du chemin de fer, le complexe énergétique et l’agglomération, atteint 125 millions de $ dont 88 proviennent du gouvernement. La mine, qui a produit plus de soixante-dix millions de tonnes de minerai au cours de ses vingt-quatre années d’existence, a permis à la compagnie de payer 339 millions de $ en dividendes, 176 millions en taxes, environ 400 millions en frais de transport de fret au Canadien National, une société de la Couronne, 246 millions en salaires, environ 500 millions en équipement et services et 100 millions à la commission des utilités publiques du nord du Canada.

Tous les bénéfices ne peuvent pas être quantifiés, comme la preuve que l’exploitation d’une mine à ciel ouvert de grande envergure puisse réussir dans le Nord.

Campbell voit le jour à Medecine Hat, en Alberta, le 27 avril 1914. Pendant la Dépression, il fréquente l’université de l’Alberta où il obtient un baccalauréat en sciences (génie minier) en 1937.

Son diplôme obtenu, il part travailler à la Con Gold Mine, à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. Suite à des travaux de cartographie complexes, il détermine le déplacement de la faille West Bay qui conduira à la découverte de la coupe Campbell, considérée comme un prolongement des gisements de la Giant Yellowknife trois milles plus au nord.

Sa thèse sur la géologie de la Con Mine et les détails géologiques concernant le déplacement de la faille West Bay sont publiés et deviennent partie des programmes d’étude en géologie structurale et économique partout dans le monde. Cet ouvrage vaut à Campbell la médaille d’or Barlow de l’Institut canadien des mines et de la métallurgie en 1947.

En 1940, à Pine Point, il examine un petit gisement de cuivre et de zinc bien connu, mais apparemment de peu de valeur, puis développe une théorie géologique, qui se verra plus tard acceptée, portant sur les grandes quantité prometteuses de riche minerai jusqu’alors inconnues. Après avoir vendu son idée à son employeur, Cominco Ltd., il dirige les travaux d’exploration qui mènent à la découverte de nouveaux gisements. C’est ainsi que la communauté de Pine Point voit le jour à partir d’une excellente mine de cuivre-zinc et devient un important centre ferroviaire du Nord.

Campbell a connu d’autres succès dignes de mention. Il a agi comme conseiller en géologie auprès de l’équipe qui découvre, en 1956, la mine Wedge Copper au Nouveau-Brunswick. Dans les années 1960, il dirige les groupes qui découvrent la mine de plomb Magmont, au Missouri et la mine de potasse Vade en Saskatchewan.

En 1967, il devient consultant en géologie et oeuvre à travers le monde. Campbell meurt le 12 juillet 1978, à Spokane, état de Washington.