header image
Pierre Beauchemin (1892 - 1968) intronisé en 1989

Pierre Beauchemin a été une figure dominante du monde minier du Québec.

En tant que l’une des plus remarquables personnalités minières du Canada-français, il a fondé l’une des principales organisations minières au pays, le Groupe Sullivan.
Il fut élevé sur les berges du Saint-Laurent et en Abitibi. Il avait une confiance inébranlable dans la richesse minérale de sa province et poursuivit ses travaux avec ténacité et persévérance.

Des compagnies qu’ils géra, pas moins de six furent mises en production, une excellente moyenne pour ce secteur.

Tout a commencé en 1927 lorsque Beauchemin et ses trois frères, Adélaide, Jean et Joseph, jouant leur avenir sur ce qui semblait alors n’avoir aucun sens, hypothéquaient leur entreprise de bois pour acquérir des intérêts sur un territoire aurifère prometteur de 210 acres dans la région de Val d’Or, au Québec.

Le saut du bois aux mines s’effectua au cours d’une dépression qui força les frères Beauchemin à abandonner leur opérations de sciage à Amos, en Abitibi.

Les géologistes et ingénieurs croyaient que la propriété aurifère de Val d’Or était sans valeur; les financiers considéraient les Beauchemin comme des rêveurs. Pourtant, Beauchemin continua d’avoir foi en sa bonne étoile et la mine d’or, alors connue sous le nom de Sullivan Consolidated Gold Mines, devint réalité et fut mise en production en mai 1934.

“C’était un sixième sens, une intuition”, devait-il dire plus tard. “je savais que cette mine allait être bonne”. Et il avait raison.

Les gisements de cuivre-zinc de East Sullivan, découverts dans la région de Val d’Or en 1945, devinrent la conquête suivante de Beauchemin et permirent une diversification de ses avoirs de l’or vers les métaux de base.

La légende veut que East Sullivan soit né d’une conversation entre Beauchemin et le prospecteur Charlie Hughes, dans un campement près de la rivière Bourlamaque, en 1923. Les deux hommes échangèrent sur les possibilités géologiques favorables du territoire et s’en rappelant, Beauchemin allait jalonner, vingt ans plus tard, ce qui serait East Sullivan.

Allongeant la liste de ses réussites, il mit sur pied la Québec Lithium qui fut la première et seule mine de lithium au pays. Il devint d’ailleurs “Monsieur Lithium” au Canada.
Il récolta plusieurs honneurs pour son travail dans l’avancement de l’industrie minière au Québec. Il reçut des doctorats honorifiques de deux universités dans sa province, l’Université Laval de Québec et l’Université de Montréal.