header image
Alfred Powis (1930 - 2007) intronisé en 1997

Alfred Powis est un bâtisseur d’entreprises, doté de qualités de chef exceptionnelles et d’un flair particulier pour les débouchés commerciaux. Durant son mandat à titre de président directeur général de Noranda, il a joué un rôle déterminant dans la création d’un des plus grands conglomérats au Canada, dans le secteur de la mise en valeur des ressources naturelles, comptant peu de rivaux ailleurs dans le monde. Sous sa direction, l’actif de Noranda s’est accru de 16 fois, passant de 700 millions de dollars, en 1968, à 11 milliards de dollars, en 1995. Mais sa contribution et ses réalisations ne se sont pas arrêtées à la société Noranda. M. Powis est aussi une personnalité dynamique du monde des affaires et un défenseur puissant des intérêts de l’industrie des ressources et du libre échange.

M. Powis est né à Montréal, et il a obtenu son baccalauréat en sciences commerciales à l’Université McGill en 1950. Il a commencé sa carrière à titre d’analyste de l’investissement chez Sun Life du Canada. En 1955, il a été invité par John Bradfield à se joindre à l’équipe des Mines Noranda, où ses qualités exceptionnelles de gestionnaire lui ont permis de progresser rapidement. Il est devenu président et chef de la direction en 1968, et président du Conseil d’administration en 1977.

Au début de sa carrière chez Noranda, M. Powis a participé à l’acquisition d’un bloc d’actions de contrôle des mines Mattagami Lake et de la Brunswick Mining and Smelting. Ces transactions annonçaient sa réussite ultérieure. Durant la période allant des années 70 au milieu des années 80, Noranda a ouvert et acquis plus de 40 mines.

La croissance de Noranda sous la direction de M. Powis reflète l’élargissement des intérêts de la société dans le domaine des minéraux : les mines d’or Hemlo, Zinc électrolytique du Canada Limitée, Falconbridge et Aluminium Noranda. De nos jours, Noranda est l’une des plus grandes productrices de zinc, de cuivre, de nickel et d’aluminium au monde.

M. Powis a aussi pris des mesures pour accroître la force de Noranda grâce à la diversification des opérations; on songe notamment à Foresterie Noranda, qui compte des exploitations au Canada, aux États Unis et en Europe. Son soutien continu à l’égard de Canadian Hunter Exploration, qui a découvert et mis en valeur des champs pétrolifères en Alberta et en Colombie Britannique, devenus le fondement d’Énergie Noranda, témoigne de sa confiance en ceux qui partageaient sa vision.

Reconnaissant rapidement le changement, M. Powis a favorisé les initiatives de son personnel du secteur commercial, visant le développement des marchés et les associations internationales. Il a aussi été un maître d’oeuvre pour ce qui est de relever les normes environnementales.

De même, M. Powis a apporté considérablement aux secteurs minier et commercial du Canada. Durant les années 70, il a représenté l’industrie minière dans le cadre de discussions ardues sur des questions fiscales et commerciales, et il a agi à titre de président du Conseil de direction de L’Association minière du Canada en 1974 et 1975. Il est un des co fondateurs du Conseil canadien des chefs d’entreprises, et il a joué un rôle déterminant à titre de conseiller durant les négociations entourant l’Accord de libre échange entre le Canada et les États Unis.

L’apport de M. Powis à la société Noranda, à l’industrie minière et à la société canadienne en général est inégalable, et on lui a rendu hommage à maintes reprises. En 1984, il a été investi de l’Ordre du Canada; en 1991, il a reçu la médaille prestigieuse de l’Institut canadien des Mines Inco pour sa contribution exceptionnelle aux industries minière et métallurgique du Canada; et en 1996, sa vision, ses normes d’excellence et son apport remarquable à la prospérité du Canada lui ont valu la reconnaissance du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne.