header image
Arthur Thomas Griffis (1912 - 1982) intronisé en 1999

Arthur Thomas Griffis, géologue, s’est vraiment taillé une place d’honneur dans l’histoire minière du Canada. Il découvrit cinq gisements de fer au profit de la société minière IOC (Iron Ore). Il fit aussi la découverte d’un gîte de cuivre à la mine d’or McIntyre Porcupine, et il mit en valeur un gisement rentable de cuivre-zinc près de Timmins, en Ontario, pour la société Canadian Jamieson Mines. Il dirigea aussi la firme Watts, Griffis & McOuat durant ses premières années d’existence, et cette firme est maintenant devenue une grande société internationale d’experts-conseils en géologie et en génie.

Né à Port Arthur, en Ontario, M. Griffis obtint son baccalauréat et sa maîtrise en sciences à l’Université de Toronto. Il se joignit à Hollinger Consolidated Gold Mines peu de temps après avoir obtenu son doctorat en géologie à la Cornell University, en 1939. Quelques années plus tard, on lui confia la tâche de redresser la carte géologique du siège minier de Porcupine, en Ontario, de concert avec A.E. Moss, Ph.D.

Dans l’intervalle, Hollinger avait fait l’acquisition d’une vaste étendue de terres au Labrador et au Québec. En 1944, M.A. Hanna, de Cleveland, acceptait de financer un programme de travail suivant les recommandations de MM. Gustafson et Retty, tous deux Ph.D., qui avaient participé à des travaux d’exploration pour délimiter un gisement de minerai de fer dans cette région. C’est ainsi que commencèrent les travaux qui allaient mener à la formation de la Compagnie minière IOC.
MM. Griffis et Moss furent choisis pour diriger l’équipe d’exploration. M. Griffis s’employa à sa tâche durant les trois années qui suivirent, et ses efforts furent récompensés par la découverte de cinq gisements. Après avoir passé un certain temps à l’étranger, il se joignit à une société de la Rio Tinto qui détenait des concessions de minerai de fer dans la région de l’Ungava, au Québec. Il assura la supervision des travaux sur le terrain, de vastes essais métallurgiques, d’études de marché et d’études de faisabilité. Après avoir terminé ces travaux, en 1958, il se joignit aux mines McIntyre Porcupine et focalisa son attention sur la mine McIntyre qui produisit plus de 8,6 millions d’onces d’or et au-delà de 1,9 million d’onces d’argent entre 1912 et 1960.

Au cours des trois années suivantes, M. Griffis réexamina des données techniques et refit la cartographie d’une vaste étendue d’ouvrages souterrains. Ces travaux menèrent à la découverte de cuivre, plutôt que d’or, à l’intérieur de la mine existante. Cette découverte prolongea la vie de la mine de plus d’une décennie. En 1962, M. Griffis devint un des partenaires fondateurs de la firme Watts, Griffis & McOuat (WGM). Il en devint le président en 1965, et il était chef de la direction de cette entreprise lorsqu’il prit sa retraite en 1980. Sous sa direction, la firme acquit une renommée internationale pour son excellente technique et sa grande intégrité. La WGM établit des bureaux en Australie, où elle participa à la spectaculaire mise en valeur du nickel, ainsi qu’ailleurs à l’étranger. M. Griffis devint un conseiller principal auprès du gouvernement d’Arabie saoudite, et il dirigea plusieurs grands projets miniers dans ce pays. Au Canada, il s’intéressa particulièrement à la mine de zinc-plomb Nanisivik, sur l’île de Baffin. Ces travaux menèrent à l’étude de faisabilité de la WGM qui allait permettre de financer la mise en production de la mine.

La WGM fut aussi chargée d’évaluer la propriété de George Jamieson, un prospecteur de Timmins alors décédé. Avec l’aide d’entrepreneurs locaux, on créa la société Canadian Jamieson Mines pour faire l’acquisition et assurer la mise en valeur de cette propriété située près de Kam-Kotia. Sous les directives de M. Griffis, un programme de forage permit de repérer un gisement de 519 000 tonnes de minerai d’une teneur en cuivre 2,9% et en zinc de 4,2%. Moins de deux années plus tard, les premiers concentrés de cuivre et de zinc étaient produits.

Ces réalisations reflètent les multiples talents d’un homme remarquable qui a rayonné dans le domaine minier.