header image
C. Stanley Davidson (1900 - 1967) intronisé en 1994

N’eût été du développement des techniques géophysiques appliquées à la découverte de mines, l’industrie minière canadienne n’aurait jamais atteint sa stature actuelle. À cause de cela, l’industrie doit beaucoup à C. Stanley Davidson. Ce dernier, dans la meilleure tradition de l’inventeur, à monté de toutes pièces, dans un atelier d’électricité de Falconbridge, une unité électromagnétique de fortune mais parfaitement utilisable, qui devait devenir le coeur des systèmes électromagnétiques aéroportés.

Né à Montréal en 1900, il obtient un baccalauréat en Sciences en 1923 et un maîtrise en 1925. Il obtiendra plus tard un doctorat, à Harvard.

Sa carrière commence en 1923 avec la Mond Nickel Co. comme arpenteur de mine et ingénieur de chantier. De 1927 à 1932, Davidson est géologue en chef à la mine Durango, au Mexique. C’est à cet endroit qu’il commence à faire des expériences avec les instruments géophysiques. Par la suite, il travaille pour Inco à Sudbury avant d’être embauché comme consultant par Thayer Lindsley à la Falconbridge.

Au début des années quarante, il monte, avec l’aide d’un électricien de Falconbridge et à partir d’une description d’un ouvrage de l’université McGill, un appareil électromagnétique. Cet appareil permet de distinguer les anomalies magnétiques à partir des magnétites disséminées, des anomalies de sulphides conducteurs. Cela mène à la découverte de plusieurs gisements dans la région de Sudbury. Il raffine ensuite ces appareils en poursuivant ses travaux de consultation auprès de Sherritt Gordon. L’appareil contribue à la découverte des gisements de Lynn Lake et est par la suite utilisé régulièrement par Sherritt.

Toujours avec Sherritt, il développe une unité électromagnétique mobile tirée par des motoneiges ou des tracteurs. Davidson finit par mettre au point le premier système électromagnétique aéroporté. Avec l’appui de Inco et des développements additionnels au système par les ingénieurs de Inco, en association avec McPhar Geophysics, cette unité est utilisée par Inco dans la découverte du gisement de cuivre et de zinc de Heath Steele au Nouveau-Brunswick et le gisement de nickel de Thompson, au Manitoba.

Toutefois, ce sont les travaux initiaux de Davidson sur son système électromagnétique aéroporté qui sont à l’origine du succès mondial de la géophysique aérienne.