header image
H. H. “Spud” Huestis (1907 - 1979) intronisé en 1989

La rénommée de Herman H. (Spud) Huestis dans le secteur minier canadien provient de la mise à jour des formidables gisements de cuivre de Highland Valley en Colombie-Britannique, à plusieurs centaines de milles au nord-est de Vancouver.

Sa détermination farouche, pendant plusieurs années, mena au développement de ces gisements en tant que première production de cuivre porphyre au Canada.
Cette production débuta dans les années 1960 avec la formation de l’importante Bethlehem Copper, doit il fut le premier président.

La formidable réussite de Huestis résulta en l’émergence d’un groupe de partenaires (Cominco, Lornex Mining et Highmont Mining), qui ont fait de Highland Valley Copper la plus grande opération minière du Canada en terme de tonnage et l’une des plus grandes entreprises de remuage de sol de la planète. (A titre d’exemple, 145 000 tonnes sont traitées par le moulin ... à chaque jour).

Né a Fredericton, Nouveau-Brunswick, Huestis déménagea, jeune, à Superior, Wisconsin, et commencça à prospecter tout en fréquentant l’école de sa localité.

À l’âge de 19 ans, animé d’une ferveur sans égale pour l’exploration, il déménage en Colombie-Britannique où, pour les prochaines décennies, il poursuivra ses travaux d’exploration ainsi que dans le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest, en Ontario, en Arizona et en Afrique de l’Ouest.

Mais, à travers tout cela, il continua d’étudier et de surveiller les développements de la Highland Valley et ne fut jamais découragé lorsque plusieurs compagnies importantes (dont Ventures Limited) eurent travaillé sans succès dans cette région mais abandonnèrent.

Huestis, lui, ne lâcha pas prise. A la fin de l’été 1954, il commandita un examen exploratoire avec J.A. McLallen et P.M. Reynolds. Sur sa recommandation, 100 claims furent jalonnés dans les vieilles zones Snowstorm-Iona-Jersey de la Highland Valley.

L’année suivante, Bethlehem Copper était incorporée pour prendre en charge le développement de la propriété et à la fin de 1962, un moulin de 3 300 tonnes commença à produire du concentré de cuivre, amorçant ainsi une nouvelle ère dans la production canadienne de cuivre.

Toute immense qu’elle fut, Highland Valley ne fut pas sa seule contribution au succès minier du Canada. Il se fit aussi remarquer dans les opérations de Western Mines à Buttle Lake sur l’île de Vancouver, et à la mine de molybdène de Boss Mountain en Colombie-Britannique. Il n’est pas étonnant que lorsque la Chambre des mines de la Colombie-Britannique et du Yukon établit un prix d’excellence “Spud” Huestis d’exploration minérale et de prospection en 1977, il en devint le premier récipiendaire.