header image
John A. Hansuld (b. 1931) intronisé en 2012

John Hansuld a servi le secteur minier canadien des mines et des minéraux avec distinction, en tant que géochimiste pionnier, entrepreneur bâtisseur de compagnies et défenseur ardent de l’industrie. En tant que scientifique, il a fait progresser l’application des techniques géochimiques à l’exploration minérale et a rehaussé le profil et le prestige de ceux qui les pratiquent. En tant que leader corporatif, il a bâti Amax Exploration (Canada) en un groupe de pointe en exploration et en développement des mines; ce groupe est par la suite devenu public sous le nom de Canamax Resources Inc. Il a aussi été un joueur important dans la transformation de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (PDAC) d’une organisation surtout canadienne à une organisation jouissant d’une influence mondiale. M. Hansuld est probablement mieux connu pour son rôle de pionnier à utiliser le programme d’incitation fiscale des « actions accréditives » pour financer l’exploration minérale canadienne à un moment où plusieurs compagnies juniors avaient de la difficulté à accéder aux marchés des capitaux traditionnels. Les actions accréditives sont devenues une option populaire de financement, enviée mondialement et utilisée avec grand succès pour découvrir et développer des gisements miniers au Canada.

M. Hansuld est né et a vécu en Ontario; il a obtenu son baccalauréat en sciences, avec spécialisation en géologie, de l’Université McMaster en 1954 avant d’aller vers l’Ouest pour obtenir un diplôme de maîtrise de l’Université de la Colombie-Britannique. Il a ensuite obtenu un Ph.D. en sciences géologiques de l’Université McGill (1961) et réussi le PMD (Program for Management Development) de la Harvard Business School (1968).

M. Hansuld a commencé son association avec AMAX en tant que géochimiste de la compagnie en 1961; il est déménagé à Denver un an plus tard pour exercer le poste de géochimiste en chef et de directeur de la recherche en exploration. Dans ce rôle, il a été un pionnier de l’application de techniques géochimiques à l’exploration minérale, principalement en introduisant le concept de diagramme d’équilibre des phases Eh-pH pour aider l’industrie à comprendre la mobilité relative des métaux communs dans les milieux de dispersion secondaire. Il a été l’instigateur de l’organisation du premier symposium international de géochimie à Denver ainsi que du lancement et des premiers succès de l’Association of Exploration Geochemists.

À la fin des années 1970, M. Hansuld a développé Amax Exploration (Canada) en l’un des plus importants groupes d’exploration au Canada avec 91 projets à travers le pays. En 1982, il a convaincu Amax de regrouper les projets canadiens en une nouvelle entité publique, laquelle a par la suite développé les mines d’or Bell Creek, Kremzar (Ontario) et Ketza River (Yukon). Le premier appel public à l’épargne pour Canamax Resources s’est vendu tout juste sous 30 millions de dollars au printemps 1983, surtout basé sur des actions accréditives. Ce financement a conduit à l’utilisation répandue du programme des actions accréditives, surtout par la formation de sociétés en commandite avec quelque 5 milliards de dollars de financement par actions accréditives amassés pour l’exploration minérale canadienne au cours des cinq années suivantes. M. Hansuld a été surnommé le « père des actions accréditives » pour son rôle déterminant à adapter ce programme innovateur de financement à l’exploration minérale.

En tant que président de la PDAC de 1993 à 1996, M. Hansuld a aidé à revitaliser l’association en adoptant un nouveau logo, en établissant un plan stratégique et en développant le volet international de son congrès annuel. La PDAC l’a nommé Entrepreneur de l’année en 1988; il a aussi reçu de nombreux autres prix et distinctions au cours des années.