header image
A. Terrance MacGibbon (b. 1946) intronisé en 2018

Dans l’histoire récente, peu de géologues d’exploration ont connu autant de succès que Terry MacGibbon dans la transition à fondateur d’entreprise et promoteur minier. Mettant en pratique les connaissances et l’expérience acquises durant sa carrière de 30 ans avec le géant du nickel Inco, M. MacGibbon a fondé quatre sociétés minières d’importance : FNX Mining, Torex Gold Resources, TMAC Resources et INV Metals. Il a acquis des actifs non essentiels de producteurs importants pour chacune de ses entreprises, commençant par d’anciennes mines situées dans le bassin de Sudbury, en Ontario, pour FNX. Il a ensuite fait une série de découvertes qui ont été transformées ultérieurement en sept mines. En cours de route, il s’est mérité la réputation d’entrepreneur financièrement averti, de novateur et de modèle positif pour l’industrie minière canadienne.

Né à New Waterford, en Nouvelle-Écosse, M. MacGibbon a obtenu un baccalauréat en géologie de l’Université St. Francis Xavier, en 1968, avant de se joindre au service d’exploration d’Inco. Il a été l’un des premiers défenseurs de la découverte de la baie de Voisey, au Labrador, qui a été acquise ultérieurement par Inco, et il a appuyé d’autres découvertes au fur et à mesure qu’il gravissait les échelons, jusqu’à ce qu’il devienne directeur de l’exploration mondiale.

Après avoir quitté Inco en 1997, M. MacGibbon a acquis de son ancien employeur cinq anciennes mines non essentielles dans le bassin de Sudbury pour FNX, qui ont par la suite fait huit découvertes et mis en production cinq gisements. FNX a été l’entreprise la plus performante sur la bourse de Toronto de 2000 à 2010, lorsqu’elle a été fusionnée à Quadra Mining pour constituer Quadra FNX Mining. En 2012, Quadra FNX a été vendue à KGHM, un géant polonais de l’extraction du cuivre, pour 3,5 milliards de dollars.

M. MacGibbon a utilisé la même stratégie pour acquérir des projets pour Torex, TMAC et INV : le projet aurifère Morelos de Teck Resources au Mexique; le projet aurifère Hope Bay de Newmont Mining au Nunavut; et le projet aurifère Loma Larga d’IAMGOLD en Équateur. Tous ces projets connaissaient des difficultés, notamment des hausses de coûts, l’absence de soutien de la communauté et des problèmes d’ordre politique et fiscal. M. MacGibbon a mis en œuvre ses « trois P de la réussite », soit la persévérance, la patience et la passion, et a constitué des équipes de professionnels aux vues similaires qui ont permis de surmonter ces défis.

Torex Gold est devenue un producteur aurifère de taille moyenne à Morelos, produisant approximativement 345 000 oz d’or en 2017. TMAC a atteint sa capacité de production commerciale à la mine Hope Bay en mai 2017, atteignant une valeur commerciale de 1,5 milliards de dollars. INV a amorcé le développement de sa mine Loma Larga et prévoit en lancer la production en 2020.

L’approche stratégique de M. Gibbons concernant l’acquisition de projets, les dépenses rigoureuses en immobilisations et l’intégrité lui ont permis d’amasser des milliards de dollars de capitaux, parfois lorsque les conditions du marché étaient difficiles. Il s’est entouré d’équipes de gestion et d’exploitation solides, présentant une importante proportion de femmes. M. MacGibbon est également un modèle exemplaire de responsabilité sociale organisationnelle. Sa capacité de bâtir des relations respectueuses avec les divers intervenants a généré des avantages professionnels et économiques pour les économies locales, régionales et nationales. Pour tous ses accomplissements, M. MacGibbon a reçu le prix d’entrepreneur de l’année de l’ACPE en 2004, et le prix d’entrepreneur de l’année Ernst & Young en 2005.