header image
Alfred E. Miller (1880 - 1983) intronisé en 2007

En 1909, Alfred Miller a découvert des minéralisations de cuivre près du cours supérieur de la rivière York, en Gaspésie, dans l’Est du Québec. Cette découverte allait déclencher une suite d’événements qui ont mené à la construction, dans les années 1950, d’un vaste complexe minier et métallurgique – Les mines de cuivre de Gaspé – par la compagnie Mines Noranda. La compagnie a extrait et traité plus de 150 millions de tonnes de matière contenant en moyenne 1 % de cuivre et apporté 50 années de prospérité et des milliers d’emplois à une région qui en avait grandement besoin.

Alfred Miller a fait sa première découverte lorsqu’il parcourait l’intérieur de la Gaspésie avec ses frères, à la recherche de bois d’œuvre utilisable comme traverses de chemin de fer. Toujours intéressé par la prospection, il a remarqué des rochers tachetés de cuivre dans le lit de la rivière York. Bien qu’il ait compris l’importance de cette découverte, il n’avait pas le temps d’en chercher la source et ne pouvait alors imaginer que cette découverte allait transformer un jour l’économie de la région.

Les grands prospecteurs se reconnaissent par leur vision, leur ténacité et leur patience. Alfred Miller réunissait toutes ces qualités. Il est revenu sur le lieu de sa découverte avec ses frères. Ils ont prospecté le long de la rivière York jusque dans son cours supérieur, sans toutefois retrouver de roches tachetées de cuivre. Sans désemparer, Alfred Miller a poursuivi ses recherches, tâche colossale à tous points de vue. La zone d’intérêt, située à 100 kilomètres de la municipalité de Gaspé, était fortement boisée, montagneuse et accessible seulement par la rivière, en été.

En 1921, Alfred Miller et ses frères ont trouvé des rochers minéralisés au pied d’une montagne (appelée plus tard « mont Copper »), partiellement dénudée par la glace et l’érosion. Les travaux de prospection ont révélé une minéralisation de cuivre incluse dans le substrat rocheux, ce qui a incité les prospecteurs à jalonner des terrains. Des fouilles en tranchées ayant révélé de nouvelles minéralisations, d’autres terrains ont été jalonnés. Malheureusement, les investisseurs se montraient bien peu enclins à financer l’exploration de territoires éloignés. Des années ont passé, durant lesquelles les prospecteurs ont continué d’entretenir les terrains pour les garder en bon état.

Un rapport favorable d’un géologue du gouvernement du Québec a attiré l’attention d’Oliver Hall, ingénieur minier chez Noranda, et du géologue Archibald Bell, qui a prélevé des échantillons sur les terrains en question en 1937. Bell a recommandé le projet à James Murdoch, premier président de Noranda, qui a approuvé la recommandation de prendre une option sur le projet. Par la suite, des travaux ont mené à une nouvelle découverte dans une montagne adjacente, le mont Needle. Des minerais titrant jusqu’à 2 % de cuivre permettaient d’envisager l’établissement d’une mine. Après les années de guerre, la société Les mines de cuivre Gaspé a été formée en 1947 et chargée d’établir une mine, une usine de traitement et une fonderie, mises en service en 1955. Les opérations ont été étendues en 1968 pour inclure de vastes réserves à teneur plus faible au mont Copper. Alfred Miller était âgé de 75 ans lorsque la mine a commencé ses opérations. Il a eu la chance de vivre encore 28 autres années et de la voir devenir l’une des exploitations minières les plus importantes au Canada.