header image
James Y. Murdoch (1890 - 1962) intronisé en 1989

Avocat de profession, James Y. Murdoch, qui devint président des mines Noranda naissantes en 1922, à l’âge 32 ans, fut l’un des plus grands bâtisseurs jamais produits par le Canada, non seulement un bâtisseur de mines, mais également un bâtisseur d’une nation.

Il présida la compagnie pendant 30 ans, jusqu’en 1956, et fut président du conseil d’administration jusqu’à sa mort en 1962. Sa nomination “temporaire” devint l’affectation temporaire la plus permanente jamais vue.

A partir de l’importante découverte “qui regardait bien” du prospecteur Ed Horne dans le nord-ouest du Québec, Murdoch dirigea la croissance et le développement de Noranda en un vaste complexe de mines et d’usines de traitement. Son énergie et son jugement se distinguent à chaque étape importante franchie par Noranda pendant ses longues années à la direction.

Dès les débuts, Murdoch voyait plus loin pour Noranda que la seule découverte de Horne. Il entrevoyait une industrie intégrée qui raffinerait et transformerait les métaux en plus de les extraire, pour faire la preuve que les richesses naturelles du Canada pouvaient être traitées au pays jusqu’à la finition.

Cela fut accompli pour le cuivre mais il ne vécut pas assez longtemps pour voir en opération la raffinerie de zinc de Noranda, un autre de ses grands rêves.

Né à Toronto en 1890, Murdoch reçut son diplôme en droit dans cette ville avant de se joindre à la firme Holden, Murdoch, Walton, Finlay, Robinson et Peppall. Tôt remarqué en tant que brillant jeune praticien en droit minier, ses services furent retenus par un consortium newyorkais détenant des intérêts miniers au Canada.
Le consortium considéra la découverte “qui regardait bien” d’Edmund Horne et lorsqu’il devint évident qu’une compagnie distincte devenait nécessaire pour l’exploiter, Murdoch fut chargé de l’incorporer et d’en assumer la présidence. Cela se passait en 1922. Le reste fait partie de l’histoire.

Au moment de sa mort, Murdoch était directeur de 35 compagnies, dont plusieurs de son organisation, mais aussi dans d’autres domaines : banques, papier, pétrole, assurance, chemins de fer et autres industries.

Parmi de nombreux honneurs, il fut fait membre de l’Ordre de l’Empire britannique, conféré pour les services insignes rendus pendant la Seconde guerre mondiale.

Murdoch déclara un jour, au sujet de la formidable croissance de Noranda sous sa direction, “que rien de cela ne serait arrivé si le Canada n’avait pas été ce qu’il est: un grand et riche pays dont les frontières font appel à l’homme épris d’un grand esprit d’aventure”.