header image
C. Mark Rebagliati (b. 1943) intronisé en 2014

Peu de géoscientifiques modernes peuvent égaler le rendement, en termes de découvertes, établi par Mark Rebagliati, au Canada et à l’étranger, pendant quatre décennies. Plusieurs de ses découvertes sont devenues des mines dans sa propre province de la Colombie-Britannique – notamment les mines Mount Milligan et Kemess – alors que d’autres ont été découvertes dans des coins reculés du monde. Il a mérité sa place dans une classe élite de découvreurs de mines reconnus pour leurs compétences techniques, leur remarquable ténacité et leur pouvoir d’influence.

M. Rebagliati a suivi le cours de prospection minière de la BC & Yukon Chamber of Mines et d’autres cours donnés par la Haileybury School of Mines avant d’obtenir un diplôme en génie géologique du Michigan Technological University en 1969. Il a travaillé pour Consolidated Goldfields, BP Minerals Canada et d’autres compagnies; durant les années 1970, il était membre des équipes de découvertes du projet Red Chris à proximité du lac Dease et du projet QR à proximité de Quesnel, (C.-B.). QR est devenu une mine d’or et Red Chris est devenu un gisement majeur de cuivre et d’or; le projet est au stade de mise en valeur.

La cadence des découvertes a augmenté une fois que M. Rebagliati a établi sa propre firme d’experts conseils et formé, en 1986, une alliance avec Hunter-Dickinson Inc., une autre firme de Vancouver. Son équipe a défini les gisements de cuivre-or porphyrique de Mount Mulligan et a porté le projet à l’étape de faisabilité avant qu’il ne soit acheté par une importante compagnie en 1990. La mine Mount Mulligan est entrée en production en 2013. Plus au nord en Colombie-Britannique, M. Rebagliati a fait avancer le projet cuivre-or de Kemess jusqu’à l’étape des permis. Kemess a été exploité de 2000 à 2011.

À la fin des années 1990, M. Rebagliati a contribué à la découverte par Farallon Resources de nouveaux gisements et à l’établissement d’un district de sulfures massifs dans le cadre du projet Campo Morado dans l’État de Guerrero au Mexique. En 2001, il a mené l’exploration du gisement cuivre-or de Pebble West en Alaska pour le compte de Northern Dynasty Minerals. Il a aussi fait partie de l’équipe qui a identifié Pebble East, une nouvelle portion du gisement. Les gisements Pebble sont parmi les plus gros gisements de cuivre-or au monde.
Lorsque HDI a pris de l’expansion à l’échelle mondiale, les réalisations de M. Rabagliati ont englobé les gisements cuivre-or porphyriques Xietongmen et Newtongmen au Tibet, achetés depuis par le groupe Jinchuan Mining au prix de 432 millions de dollars. Ces réussites et d’autres lui ont valu de nombreuses distinctions de l’industrie, notamment le Prix Thayer Lindsley pour une découverte internationale et le Prix Robert Dreyer de la SME en 2008. Les succès remarquables de M. Rabagliati ont été attribués à son empressement à adopter des idées novatrices et de nouvelles technologies, à son engagement à maintenir des normes professionnelles élevées et à sa compréhension plutôt rare qu’un gisement n’est pas un projet statique, mais plutôt un projet en constante évolution.

M. Rebagliati a aussi servi l’industrie d’autres manières, entre autres en tant que membre d’un comité consultatif de Geoscience BC et auteur d’articles et de présentations techniques. Son expertise dans les gisements porphyriques, fondée sur une vaste expérience de terrain, est très appréciée et elle a aidé d’autres à trouver la prochaine génération de ces gisements importants en Colombie-Britannique et dans d’autres coins du monde.