header image
Arthur W. Stollery (1914 - 1994) intronisé en 1995

Arthur Stollery fut la rare personnification du prospecteur, du trouveur de mines et de l’entrepreneur réunis en une seule personne. Il a joué un rôle primordial dans la découverte de deux grands gisements, contribué au développement des mines Denison et Camflo et en a inspiré plusieurs par son leadership, son dévouement et son intégrité personnelle.

Il se fit connaître dans le monde minier dans les années 1950 après avoir jalonné, dans le district d’Elliot Lake, une propriété qui contenait un immense gisement d’uranium. Il utilisa tant son intuition que l’interprétation géologique pour localiser ces jalonnements et déterminer où creuser les deux trous de forage initiaux qui ont conduit à la découverte de ce gisement de classe mondiale.

Stollery détenait un diplôme en génie minier de l’Université Queen’s où il fut de plus un athlète tout étoile. Après sa graduation en 1939, il travailla à plusieurs mines avant de s’enrôler dans l’Aviation royale canadienne en 1942. Alors qu’il était dans l’aviation, il fut aussi quart-arrière des Flying Wildcats de Hamilton qui remportèrent la coupe Grey en 1943. Il connut aussi une carrière distinguée dans l’aviation.

Après la guerre, Stollery s’installa pour deux ans en Colombie-Britannique et dirigea un projet dans la région de Bridge River en plus d’agir comme superintendant de la mine Polaris-Taku, avant de revenir vers l’est en tant que consultant technique indépendant et prospecteur.

En 1953, se basant sur sa grande connaissance de la géologie régionale et sa signification, il jalonna le territoire qui devait former le point de départ des mines Denison. En 1954, il fora le premier trou sur la propriété; il croisa alors une formation d’uranium qui se révéla être la première évidence du plus grand gisement d’uranium alors mis à jour à cette date dans le monde entier. Cette découverte allait éventuellement faire de Denison le plus grand producteur d’uranium au monde.

Stollery fut un directeur et officier de Denison, et participa au recrutement de quelques-uns des dirigeants clés des premiers jours. Il prit par la suite le contrôle de Consolidated Morrison, qui avait auparavant produit de l’argent dans la région de Gowganda. Via la Morrison, il acquit des intérêts dans la potasse en Saskatchewan en 1959; il y poursuivit des travaux d’exploration et vendit ses intérêts à Noranda en 1964. Cette propriété continuera d’être la source de production de potasse de Noranda bien au-delà du début du siècle prochain.

En tant que président des mines Camflo, un prédécesseur de American Barrick, Stollery joua un rôle important dans le fait que Camflo devint la mine souterraine ayant les coûts de production à la tonne le plus bas au Canada.

Durant les années 1960, Stollery et Wally Boyko décidèrent de tester une large anomalie à la Baie James. Le résultat de leurs efforts fut la découverte de vint millions de tonnes de colombium de haute qualité, une ressource qui reste encore à développer.

Les réalisations de Stollery se poursuivirent dans les années 1980, lorsqu’il transforma la Consolidated Morrison en Morrison Petroleum. Avec son fils Gordon, il géra la compagnie qui, à partir d’un investissement initial de dix millions de dollars, finit par atteindre une valeur au marché de 650 millions de dollars. Au cours de cette période, il a aussi financé une compagnie prospère et innovatrice de sondage géophysique, le Aerodat.