header image
Edward G. Thompson (b. 1936) intronisé en 2018

Pendant plus d’un demi-siècle, Edward Thompson a contribué à l’essor et au prestige de l’industrie canadienne des mines, en tant qu’explorateur, promoteur minier, fondateur d’entreprise et défenseur dévoué des causes et associations de l’industrie. Il a contribué à la croissance de Teck Resources et de Lacana Mining (qui a depuis été acquise par Barrick Gold) et a siégé sur le conseil de 50 sociétés juniors. Ces dernières années, il a participé au développement d’une mine de fer au Québec et encouragé des découvertes dans le cercle de feu de l’Ontario. Il a également été un leader de l’expansion de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE), qui est devenue une institution respectée dans le monde entier, et a été membre fondateur du Temple de la renommée du secteur minier canadien.

M. Thompson est né à Utterson, en Ontario, et a obtenu un diplôme en génie géologique de l’Université de Toronto en 1959, ainsi qu’une maîtrise en géologie économique en 1960. Il s’est ensuite joint à Keevil Mining Group, où il a participé aux premières utilisations des relevés géophysiques et géochimiques, et de l’informatique, pour évaluer les projets miniers. Pendant dix années fructueuses, il a participé à l’exploration et à l’obtention de projets qui ont été intégrés ultérieurement à Teck, y compris le projet Highmont de la vallée Highland de la Colombie-Britannique, la mine de cuivre de Tribag en Ontario et la mine Niobec au Québec.

Les années qu’il a passées à Lacana ont été toutes aussi fructueuses. Une douzaine de mines ont été mises en production, y compris six mines au Mexique et les mines Pinson, Dee, Preble, Marigold, Relief Canyon et Santa Fe au Nevada. Il faisait partie de l’équipe qui a mis en œuvre la lixiviation en tas, une innovation qui a permis d’exploiter des gisements aurifères à faible teneur, autrefois considérés sans intérêt économique. Lacana a été acquise par Corona, qui en est venue à faire partie de Barrick au fur des fusions ultérieures. En 1986, M. Thompson a été choisi par l’ancien premier ministre de l’Ontario, David Peterson, pour présider un comité sur l’état de l’industrie minière en Ontario, et pour formuler des recommandations pour son amélioration.

M. Thompson a été conseiller pour First Exploration Funds, un fonds de financement par actions accréditives qui a levé plus de 100 millions de dollars pour l’exploration canadienne dans les années 1980. Il a été un membre estimé du conseil pour des douzaines de sociétés juniors, y compris Granduc Mines, qui a participé à la découverte de gisements aurifères à haute teneur au lac Brucejack, en Colombie-Britannique, au milieu des années 1980. Ce projet a été récemment mis en production par Pretium Resources. En 1981, M. Thompson s’est joint au conseil de Freewest Resources et l’a aidé à exploiter la mine d’or Harker Holloway en Ontario. En 2009, Freewest a découvert un gisement de chromite dans la région du cercle de feu de l’Ontario. Après un conflit de prise de contrôle de six mois dirigé de main de maître par M. Thompson, Cliff Natural Resources a supplanté son rival, Noront Resources, et acquis la découverte de Freewest pour 239 millions de dollars en 2010.

M. Thompson a également dirigé et maintenu en vie Consolidated Thompson Lundmark Gold Mines pendant 15 ans, en attendant qu’elle obtienne du financement et développe une mine de fer au Québec. La mine du lac Bloom a été mise en production en 2009 et a été acquise par Cliffs Canada en 2011, pour 4,9 milliards de dollars.

En tant que membre du conseil et ancien président, M. Thompson a contribué au succès de l’ACPE, de sa convention et de ses programmes de remise de prix, ainsi que d’Une mine de renseignements, l’initiative d’éducation jeunesse de l’ACPE. Il a également appuyé de nombreux organismes de bienfaisance, notamment l’hôpital Princess Margaret et la Croix-Rouge canadienne.