header image
Franklin K. Spragins (1914 - 1978) intronisé en 1997

Franklin Spragins était un ingénieur qui ne craignait pas le risque, de même qu’un chef d’entreprise visionnaire. Ses efforts ont mené à la mise en valeur des sables bitumineux du Canada. Il fût le président fondateur de Syncrude Canada, à la tête de la plus grande exploitation de surface et de transformation minérale en Amérique du Nord, et qui est actuellement la plus importante source de pétrole au Canada et la seconde en importance en termes de production. Mais sans le leadership de M. Spragins, Syncrude Canada, qui a mis au point une grande variété de technologies d’exploitation de surface et injecté des milliards de dollars dans l’économie de l’Alberta et du Canada, n’aurait peut être jamais vu le jour.

M. Spragins est né à Natchez, dans l’État du Mississippi, en 1914. Il a grandi et étudié au Texas, où il a d’ailleurs obtenu son baccalauréat en sciences, spécialisé en génie électrique, à la Rice University, en 1938. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé dans son État d’origine avant de déménager au Canada, en 1942, pour se joindre à l’équipe de la Compagnie pétrolière Impériale Ltée (il est devenu citoyen canadien “par choix”). Au début de sa carrière, il a travaillé activement dans le domaine de l’exploration en Saskatchewan, en Alberta et dans les Territoires du Nord Ouest, de même qu’à titre de membre de l’équipe géophysique qui a participé à la découverte des champs pétrolifères Leduc et Redwater.

En 1949, M. Spragins est devenu le premier directeur d’un service spécial créé par la Compagnie pétrolière Impériale pour mener à terme les objectifs de la société relativement à la mise en valeur des sables bitumineux. En 1965, Syncrude Canada a été fondée à titre de mécanisme de gestion de ces efforts, et M. Spragins a été nommé premier président de cette société. Durant les premières années cruciales de la société, il a défendu avec vigueur les intérêts du projet des sables bitumineux, et il a consacré des années à la recherche portant sur sa viabilité technique et économique. Il a alimenté l’intérêt des investisseurs et du gouvernement jusqu’à ce que des engagements soient pris en vue de la mise en valeur de cette ressource importante, dont bénéficient considérablement les Canadiens.

M. Spragins était persuadé que les sables bitumineux pouvaient aider le Canada à devenir autonome pour ce qui est de répondre à ses propres besoins énergétiques. De fait, dès 1962, il a prédit avec exactitude un déclin du potentiel de production du bassin sédimentaire de l’Ouest du Canada, et qu’il fallait aménager de nouvelles sources. Aujourd’hui, les sables bitumineux représentent une part de plus en plus importante des ressources énergétiques pétrolières du Canada. L’industrie s’attend maintenant à répondre entièrement à la moitié des besoins du Canada d’ici à l’an 2020, et elle pourrait assurer l’approvisionnement du pays pendant encore de nombreuses décennies.

Tout au long de sa carrière, M. Spragins a favorisé la recherche et le développement, et ses réalisations dans le domaine de la technologie minière sont particulièrement mémorables. Sous ses directives, on a mis au point des pelles à benne traînante et des excavateurs à godets qui ont éclipsé ceux qui étaient utilisés ailleurs. Mais sa plus grande contribution, et peut être la plus durable, a été sa focalisation sur la recherche et le développement. Il a reconnu que les sables bitumineux, qui sont très abrasifs, collants et extraits dans des conditions météorologiques difficiles, nécessitaient des technologies différentes de celles utilisées pour extraire les autres minéraux. M. Spragins a établi le Syncrude Research Centre dans les années 60, et ce centre est maintenant un chef de file mondial de la technologie, de la recherche et du développement, et de l’exploitation des sables bitumineux.

M. Spragins a également créé l’Aboriginal Development Program de Syncrude, qui a jeté les bases de la renommée constructive dont jouit maintenant la société en ce qui a trait aux affaires autochtones.

Grâce au leadership de M. Spragins, Syncrude Canada est devenue un modèle à suivre dans l’industrie canadienne de l’énergie et des ressources minérales. Il s’agit sans doute là de la plus grande réalisation de M. Spragins, et c’est ce qui lui a valu la reconnaissance du milieu comme un leader de l’industrie minière ayant une vision prospective et des intentions claires.