header image
Ian Telfer (b. 1946) intronisé en 2015

Ian Telfer s’est mérité une réputation d’entrepreneur minier avisé et visionnaire en fondant une série de compagnies grâce à des acquisitions en temps opportun et des fusions axées sur la valeur. Les compagnies qu’il a fondées ou qu’il gérait – TVX Gold, Wheaton River (par la suite fusionnée à Goldcorp), Silver Wheaton, Terrane Minerals et Uranium One, entre autres – ont atteint une capitalisation combinée sur les marchés de plus de 50 milliards de dollars à leur apogée. C’est par un début modeste que M. Telfer en est arrivé à sa plus grande réussite; en 2001, lorsque les faibles prix de l’or lui ont fourni l’occasion d’acquérir Wheaton River Minerals et de s’en servir comme levier financier pour acheter des mines d’or en production à des prix d’aubaine. La stratégie a tellement réussie que par la suite Wheaton River a réalisé une fusion à l’amiable avec la minière bien établie Goldcorp. Avec M. Telfer aux commandes, Goldcorp s’est développé par des fusions et des acquisitions subséquentes pour devenir une compagnie d’extraction d’or d’envergure internationale.

Né à Oxford en Angleterre, M. Telfer a été élevé au Canada. Il détient un baccalauréat es arts de l’Université de Toronto et une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université d’Ottawa. Il a travaillé en tant que comptable pour la compagnie Hudson Bay Mining and Smelting avant de devenir un partenaire fondateur de TVX en 1983. Les talents de M. Telfer ont attiré l’attention de l’industrie alors que TVX devenait une minière d’extraction d’or à l’échelle internationale à partir d’une base initiale au Brésil. Une décennie plus tard, il a pris la tête de Vengold, laquelle compagnie, comme bien d’autres, souffrait de la chute du prix de l’or sous les 300 $/once US. En 2001, M. Telfer a pressenti le redressement de l’or et est parvenu à acquérir Wheaton River Minerals, une compagnie junior avec une mine en dormance et 20 millions de dollars en trésorerie. Cette réussite – effectuée dans un marché à capitaux restreints – constitue un bon exemple de sa ténacité et de ses habiletés de négociateur. Ses habiletés ont de nouveau été mises en lumière avec l’achat de la mine Luisman au Mexique, pour un prix de dix fois la valeur marchande de Wheaton à l’époque. D’autres acquisitions ont suivi, incluant une participation significative dans la mine de cuivre Alumbrera en Argentine.

En 2005, M. Telfer a suscité l’attention au plan mondial en négociant une fusion à l’amiable de 2,4 milliards de dollars avec Goldcorp, devançant une soumission rivale de Glamis Gold. Avec M. Telfer comme président-directeur général, Goldcorp a ensuite acquis Glamis Gold et les avoirs canadiens de Placer Dome pour devenir le deuxième plus important producteur d’or au Canada en termes de capitalisation des marchés. Quelques années plus tard, Goldcorp devient la compagnie minière la plus importante au monde en termes de capitalisation des marchés.

M. Telfer est reconnu pour son habileté à amasser d’importantes sommes d’argent pour de petites entreprises et à repérer les occasions de créer de la richesse. Au cours des dernières années, il a aidé à fonder six entreprises prospères, dont trois ont été acquises par des entités plus grandes.

M. Telfer a soutenu des organismes de l’industrie, notamment en tant que président du World Gold Council de 2010 à 2013. Ses nombreuses distinctions comprennent le prix Murray Pezim de AME Colombie-Britannique pour la persévérance et le succès en financement de l’exploration minière et sa nomination comme Entrepreneur de l’année 2007 pour l’Ouest du Canada par la firme Ernst & Young. Il s’est distingué aussi comme philanthrope de longue date. Son don de 25 millions de dollars en 2007 à l’Université d’Ottawa, qui a mené à la création du école de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa, est considéré comme étant la plus grande contribution à une école de commerce dans l’histoire du Canada.