header image
Karl Springer (1899 - 1991) intronisé en 1989

Karl Springer, qui connut beaucoup de succès dans la découverte de mines, a amplement démontré durant sa carrière de prospecteur qu’il pouvait non seulement trouver des mines, mais qu’il pouvait aussi, par son leadership inspiréé, les rendre profitables.

Il fut un pionnier de l’utilisation de l’hélicoptère, et de l’aviation en général, dans l’exploration et le développement miniers.

Son nom est étroitement associé aux mines Lac Mattagami, Granduc, Barymin, Canada Tungsten et Newfoundland Zinc.

Il fut aussi, en 1932, l’un des fondateurs de l’Association des prospecteurs et entrepreneurs, dont il fut l’un des premiers présidents.

L’avenir de Springer n’apparaissait guère prometteur dans les années 1920 alors qu’avec son frère Léo, il gagnait difficilement sa vie comme trappeur dans le nord québécois.

Mais en 1934, délaissant la trappe pour le jalonnement, il forma la Karl Springer Exploration Company, qui résulta en la formation de la Springer Sturgeon Gold Mines. Cette compagnie devait devenir Barymin Limited, suite à la découverte et au développement des plus grandes mines de barytine au monde.

Leitch Gold Mines, une petite mais très profitable opération dans la région de Beardmore, Ontario, est un autre exemple de l’habileté de Springer à trouver les gisements et à bien gérer les opérations de façon à ce qu’elles rapportent des dividendes. Une autre mine qui en rapporta longtemps fut la Highland-Bell Mines, qui produisit de l’argent en Colombie-Britannique aprés que Springer et ses associés en achetèrent le contrôle en 1949. Dans la même province, on retrouve une autre importante compagnie, Granduc Mines, un producteur de cuivre, trouvée à la suite de travaux d’exploration menés par Helicopter Exploration, une compagnie financée privément par Springer.

Il a toujours reconnu la valeur des aéronefs dans l’exploration et la prospection et c’est sous sa direction que la Central British Columbia Airways, d’une petite entreprise aérienne spécialisée dans le vol de brousse, prospéra pour devenir la troisième ligne aérienne du Canada, Pacific Western Airlines (cette compagnie à récemment acquis CP Air pour former Les Lignes aériennes Canadien International).

Mettant à profit ses connaissances aériennes et de prospection, Springer mit d’abord sur pied le consortium Mattagami, dans lesquel ses compagnies Leitch et HighlandBell participèrent, et qui résulta en la découverte des importants gisements de zinc, cuivre, or et argent des mines Lac Mattagami, dans le nord-ouest du Québec. Ensuite, il forma le consortium McKenzie qui permit la découverte, grâce à des relevés aériens effectués en 1957, des gisements exceptionnels de tungstène de la Canada Tungsten Mining Corporation dans les Territoires du Nord-Ouest.

Dans un autre projet conjoint Leitch/Highland-Bell, Springer fut responsable de la formation de Newfoundland Zinc, une compagnie privée. Découverte en 1963 et mise en production en 1975 par Corporation Teck, (après que Teck eût acquis Leitch et Highland Bell), Newfoundland Zinc est toujours en production.

Springer cessa de participer activement à l’industrie minière en 1970, après avoir accompli bien plus pour l’industrie et le pays que ne le laissait entrevoir ses activités de trappage dans les années 1920.