header image
Harold Madison Wright (1908 - 1997) intronisé en 1993

Par le biais de Wright Engineers, la firme de consultants qu’il a fondée en 1947, Harold Wright a été associé d’une manière ou d’une autre à presque toutes les opérations minières importantes de l’ouest du Canada et du Yukon, ainsi qu’à plusieurs opérations ailleurs au monde, au cours des 45 dernières années. Il est aussi le président fondateur et continue de siéger comme directeur de Western Mines Ltd., maintenant Westmin Resources.

À l’âge de 17 ans, Wright, un sprinteur qui allait plus tard participer aux Jeux olympiques, rencontre Doral Pilling, un géologue et ancien lanceur de javelot de l’équipe olympique canadienne. L’enthousiasme de Pilling pour sa profession persuade Wright d’étudier en géologie.

Wright obtient un baccalauréat en sciences (ingénieur-géologue) et une maîtrise en génie métallurgique de l’université de l’Utah et une maîtrise en géologie de l’université de Colombie-Britannique.

Il travaille d’abord comme ingénieur de chantier pour une compagnie de fournitures et d’équipement miniers; il participe à la mise en opération de nouvelles mines et usines dans les états de l’ouest américain, l’ouest du canada, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest.

En 1947, il fonde la compagnie Wright Engineers et opère d’abord à partir d’un bureau situé dans sa résidence. En 1980, la compagnie compte 400 employés à Vancouver et possède des bureaux en Australie et aux Bermudes.

Après avoir exécuté plusieurs petits projets, Wright Engineers réalise les études de faisabilité et conçoit le moulin et l’usine de traitement de la mine de cuivre Bethlehem, située près de Ashcroft (Colombie-Britannique) et mise en production en 1962. C’est la preuve que Wright Engineers peut mener à bien des projets de grande envergure. Ses écrits sur le projet lui valent une médaille d’or du Institution of mining and Metallurgy de Londres (Angleterre).

En 1951, en compagnie d’un groupe d’amis, il fonde Western Mines afin d’acheter la propriété de la mine d’argent Ainsworth-Florence près de Nelson (Colombie-Britannique). Bien que la propriété possède de bons gisements, elle ferme quelques années plus tard à cause des mauvaises conditions du marché et des prix peu élevés. La compagnie acquiert alors les propriétés de Lynx, Myra and Price près de Buttle Lake sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Wright joue un rôle important dans le développement et la mise en production de ces propriétés; il s’occupe des négociations avec le gouvernement au sujet de l’environnement et de la construction d’une route vers le site de la mine. En 1967, une fois que la mine de Buttle Lake est en pleine production, il démissionne de son poste de président afin de consacrer plus de temps à sa propre compagnie. En 1980, Western Mines et Brascan Resources se fusionnent et la nouvelle compagnie prend le nom de Westmin Resources. Wright demeure président de Westmin.

Né le 10 décembre 1908, à Winnipeg, Wright étudie d’abord à Régina (Saskatchewan) où il se forge une solide réputation comme sprinter et obtient, en 1932, une bourse d’étude du conseil athlétique de l’université de l’Utah. Il est membre de l’équipe olympique canadienne lors des Jeux olympiques de 1932 à Los Angeles et lors de plusieurs autres compétitions importantes. Au cours des années suivantes, il a continué à oeuvrer au sein de la communauté de l’athlétisme comme membre du Club olympique du Canada et à titre de directeur et président de l’Association olympique canadienne, dont il est membre depuis 1966. Wright est intronisé au temple de la Renommée des sports amateurs du Canada en 1987.