header image
Mackenzie Iles Watson (b. 1935) intronisé en 2015

Le flair en géologie, un instinct d’entrepreneur et une bonne personnalité ne sont que quelques-unes des qualités qui ont contribué aux succès extraordinaires de Mackenzie Watson durant sa carrière de 50 ans dans l’industrie minière canadienne. Son historique de découvertes comprend l’implication dans le projet aurifère Holloway en Ontario, dans les gisements de chromite dans le district du Cercle de feu (Ring of Fire) et dans le projet de terres rares du lac Strange au Québec. Il a aussi fait progresser Freewest Resources, une compagnie vedette, en un générateur de projets et il a fourni leadership et soutien à des compagnies juniors et à des associations de l’industrie minière.

M. Watson est un diplômé de l’Université du Nouveau-Brunswick d’où il a obtenu un baccalauréat es sciences (géologie) en 1959; peu de temps après, il a participé à la découverte de la mine de cuivre Icon-Sullivan à proximité de Chibougamau, au Québec. Ses succès des années 1970 comprennent la mine de zinc de Long Lake dans le sud-est de l’Ontario, propriété de Lynx Canada, le gisement de sulfures massifs de Hébécourt et le gisement aurifère d’Ellison, tous deux au Québec, ainsi qu’un gisement de charbon thermique au Nouveau-Brunswick. Il est par la suite devenu conseiller technique pour Q-Vest, qui a amassé 60 millions de dollars pour investir dans les compagnies juniors durant les années 1980.

M. Watson s’est illustré après avoir été nommé président de Freewest Resources en 1986. Le premier grand triomphe de la compagnie a été le projet aurifère Holloway à l’est de Timmins. Cette découverte a mené à l’acquisition de Freewest par Hemlo Gold Mines et au développement du gisement en une mine de 1350 tonnes par jour. La compagnie remplaçante, Freewest Resources Canada, a par la suite découvert Clarence Stream, un gisement aurifère dans des sédiments, au Nouveau-Brunswick. Freewest a ensuite participé à une poussée de jalonnement dans les basses terres éloignées de la Baie James. De l’exploration ultérieure a mené aux gisements de chromite de Black Thor et de Black Label dans la région du Cercle de feu et à l’acquisition en 2009 de Freewest par Cliffs Natural Resources. Une entreprise dérivée, Quest Uranium, a découvert un gisement important de terres rares au lac Strange, au Québec, près de la frontière du Labrador.

M. Watson a été la première personne à recevoir deux fois le prix Bill Dennis pour la réussite en prospection : pour de nombreuses découvertes en 1991 et, en 2009, en tant que membre de l’équipe responsable des découvertes de chromite dans le Cercle de feu. Sa réussite est grandement fonction de sa volonté d’appliquer des nouvelles méthodes d’exploration et des nouveaux concepts géologiques. Par exemple, Freewest a été la première compagnie à effectuer des levés gravimétriques dans le Cercle de feu. M. Watson respectait les prospecteurs et ces derniers lui rendaient la pareille; il partageait ses idées et l’information avec les géologues du gouvernement. En raison de ces alliances, il est devenu la personne-ressource concernant de nombreux terranes, notamment ceux de Beardmore-Geraldton, de Shebandowan, de Hemlo et du Cercle de feu en Ontario.

M. Watson a redonné à l’industrie et à la société de nombreuses manières. Il a offert des bourses d’études à son alma mater, l’Université du Nouveau-Brunswick, et à l’Université Lakehead. Il a été un mentor pour des jeunes géoscientifiques et a servi l’industrie avec distinction. Sa plus grande contribution à la société a été sa prévoyance à réaliser des projets ayant un potentiel économique futur, par exemple, celui des gisements de chromite dans le Cercle de feu de l’Ontario et le projet des terres rares du lac Strange au Québec.