La plupart des gens suivent une seule voie, mais John Paris Bickell a mené plusieurs carrières fructueuses au cours de sa vie extraordinaire. Il ouvre une société de courtage à l'âge de 23 ans et devient millionnaire à 30 ans. En 1919, il quitte le secteur des investissements pour devenir président et, plus tard, président de McIntyre-Porcupine Mines, l'un des premiers et des plus importants producteurs d'or de l'Ontario.

Les réalisations de Bickell dépassaient le cadre des affaires, car il avait un sens aigu du devoir civique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est nommé par Lord Beaverbrook au ministère britannique de la production aéronautique, où il travaille au sein du comité d'approvisionnement des avions pendant le blitz. À son retour au Canada, il prend la responsabilité de Victory Aircraft, l'agence fédérale qui fabrique les bombardiers Lancaster pour l'Aviation royale canadienne.

Bickell est devenu l'un des plus généreux philanthropes du Canada. La Fondation J.P. Bickell a été créée avec 13 millions de dollars après sa mort en 1951, et a depuis distribué 85 millions de dollars. La moitié de cette somme est allée à l'hôpital pour enfants malades de Toronto, mais l'industrie minière est un autre bénéficiaire important. Plus de 3 millions de dollars de bourses ont été attribués à des jeunes dans des disciplines liées à l'exploitation minière.

Bickell est né à Molesworth, en Ontario, en 1884. Son premier emploi est celui d'employé de bureau, mais il se fixe des objectifs plus ambitieux, qu'il poursuit avec dévouement et discipline. Les voyages qu'il effectue dans sa jeunesse dans les champs aurifères du Yukon éveillent l'intérêt qu'il portera toute sa vie à l'exploitation minière. Il démontre très tôt des aptitudes pour les affaires et, à son retour à Toronto à l'âge de 23 ans, il ouvre sa propre société de courtage. Ce financier en herbe participe au développement d'une mine d'argent dans la région de Temiskaming, puis jette son dévolu sur la région de Timmins, qui devient alors l'un des principaux camps miniers du pays.

McIntyre Porcupine a été créée en 1911, en ajoutant les terres jalonnées par Sandy McIntyre aux terres voisines obtenues par Bickell. Les premières analyses sont maigres, mais Bickell garde la foi et maintient la société à flot pendant cette période difficile. Plus tard, lorsque les teneurs se sont améliorées, il a obtenu des terrains supplémentaires. C'est ainsi qu'est née la mine McIntyre, qui s'est taillé une place dans l'histoire minière canadienne comme l'une des mines les plus importantes du pays. Entre 1912 et 1955, la production totale est évaluée à 230 millions de dollars et la société verse 62 millions de dollars de dividendes aux actionnaires. McIntyre contrôle également la mine d'or de Belleterre au Québec et la mine d'argent de Castle-Trethewey près de Gowganda, en Ontario.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bickell faisait partie d'un groupe d'hommes, comprenant Lord Beaverbrook, R.B. Bennett et Beverley Baxter, et connu sous le nom des "4B", chargé de fournir des avions aux efforts de guerre britanniques et canadiens.

Bickell était également un sportif passionné, qui aimait particulièrement le hockey. Propriétaire d'un petit club de hockey dans les années 1920, il a contribué à transformer le rêve des Maple Leaf Gardens en réalité. Selon Conn Smythe, il a été "l'une des pierres angulaires de l'ensemble ; il a été l'homme qui a mis le projet sur pied". Bickell devint le premier président des Maple Leaf Gardens et fut ensuite nommé président du conseil d'administration.

La fondation qui porte son nom est son héritage, garantissant que "ses œuvres ne passeront pas et que son nom ne se flétrira pas".

DÉCOUVRIR

Walter J. Riva est né dans le pays du charbon à Canmore, en Alberta, en 1922. De ces racines, il est devenu un leader inégalé de l'industrie minière canadienne, contribuant inlassablement à cette industrie et aux communautés qui en dépendent.

En savoir plus