Dans les années 1890, les possibilités de carrière pour les femmes étaient limitées lorsqu'Edith Tyrrell, jeune épouse de Joseph Burr Tyrrell, a été introduite dans l'industrie minière naissante du Canada. Lorsqu'ils se rencontrent, il est un explorateur et cartographe renommé de la Commission géologique du Canada (CGC), souvent parti pour de longues expéditions. Lorsqu'ils se marient en 1894, Edith Tyrrell a étudié la géologie et a vécu les séparations que connaissent de nombreuses familles de mineurs. À Toronto, pendant la première guerre mondiale, elle reconnaît la nécessité pour les épouses des mineurs de se soutenir mutuellement. En 1921, elle a créé, avec 19 épouses partageant les mêmes idées, l'Association des femmes de l'industrie minière du Canada (Women's Association of the Mining Industry of Canada - WAMIC). Depuis lors, les membres de la WAMIC ont supervisé la distribution de plus de 1,8 million de dollars en dons caritatifs et en soutien aux étudiants et aux établissements d'enseignement. Il est tout à fait approprié qu'un siècle plus tard, Edith Tyrrell soit intronisée au Temple de la renommée de l'industrie minière canadienne, rejoignant ainsi son mari qui a été intronisé en 1997 pour l'ensemble de sa carrière.

Mary Edith Carey est née à Saint John, au Nouveau-Brunswick, et surnommée "Dollie" car elle ne pesait que trois livres à la naissance. Elle n'est pas assez forte pour aller à l'école, mais passe beaucoup de temps dans la bibliothèque familiale, car son père, un pasteur baptiste, croit en l'éducation supérieure des femmes. Après 17 ans passés à Saint John, la famille déménage en Angleterre, où Edith fait ses études secondaires. Six ans plus tard, ils s'installent en Ontario, où le révérend Carey est nommé à la première église baptiste d'Ottawa. C'est là qu'Edith rencontre son futur mari qui, quelques années auparavant, avait découvert des ossements de dinosaures et des gisements de charbon en Alberta.

Les Tyrrell ont élevé trois enfants et ont beaucoup voyagé pendant leur mariage, notamment au Yukon pendant la ruée vers l'or du Klondike. En 1905, ils s'installent à Toronto, où il peut développer son activité de consultant en géologie minière. À ses côtés, elle est témoin de l'histoire minière, au fur et à mesure que des découvertes majeures sont faites dans le nord de l'Ontario et dans tout le Canada. Pendant les années de guerre, elle rejoint le Women's Auxiliary de l'American Institute of Mining and Metallurgical Engineers et ressent le besoin d'un groupe similaire au Canada. En mars 1921, elle réunit 19 autres épouses de mineurs pour lancer le WAMIC. Les objectifs de l'association sont toujours de promouvoir l'amitié entre les femmes de l'industrie minière, de rendre service à l'industrie minière et de contribuer au bien-être de la communauté.

Mme Tyrrell a été présidente de la WAMIC pendant les trois premières années. Les membres soutiennent des causes louables qui reflètent l'époque : les vétérans de guerre dans les années 1920, les écoles et l'aide aux sinistrés dans les années 1930, et l'effort de guerre dans les années 1940. Au cours du siècle dernier, la WAMIC a fait don de plus de 300 000 dollars à diverses organisations caritatives, attribué plus de 300 000 dollars de bourses d'études et supervisé la distribution de 616 000 dollars à des étudiants méritants grâce au legs de Sophia Wood. Un autre montant de 600 000 $ a été distribué à plusieurs universités et à la Fondation KEGS lorsque la Fondation WAMIC a pris fin en 2010. WAMIC a soutenu d'innombrables étudiants au fil du temps, y compris des femmes et des minorités, et a aidé l'industrie minière dans sa transition d'une fraternité à une communauté inclusive.

DÉCOUVRIR

A.O. Dufresne, né le 10 avril 1890, a consacré sa carrière professionnelle de 45 ans au ministère des Mines du Québec. Il l'a transformé en un système efficace de soutien à l'exploration minière et au développement des mines qui a contribué à l'exploitation ordonnée des richesses minérales de la province.

En savoir plus