L'exploitation minière dans les régions nordiques du Canada pose un ensemble de défis particuliers et peu d'hommes ont eu une expérience aussi fructueuse que celle d'Eldon Leslie Brown. Les exploitations qu'il a dirigées au cours de sa carrière - Sherritt, God's Lake, Sachigo River, Lynn Lake - ont toutes débuté dans des régions nordiques éloignées, approvisionnées et développées par des trains de tracteurs sur les routes d'hiver et par les pilotes de brousse qui sont apparus après la Première Guerre mondiale. L'exploitation de Sherritt a organisé le tout premier transport aérien d'une équipe de forage vers la propriété en 1927.

D'importantes avancées dans le domaine de la métallurgie, de la construction de villes dans le Grand Nord et de techniques d'exploration novatrices sont également inscrites de manière indélébile dans le registre des réalisations de Brown.

Eldon Brown est né à Toronto en 1900 et a obtenu un diplôme d'ingénieur minier à l'université de Toronto en 1922. L'année suivante, il rejoint le Victoria Syndicate, une filiale d'exploration de la Mond Nickel Company. Affecté au Manitoba en 1926, il joue un rôle déterminant dans l'acquisition par le syndicat d'une option sur le gisement de cuivre-zinc de Sherritt. Lorsque Sherritt Gordon Mines Limited est créée en juillet 1927, Eldon Brown en devient le premier employé et le premier directeur général.

C'est là, à 160 km du chemin de fer le plus proche, qu'il a acquis sa première expérience en matière d'exploitation minière dans les régions frontalières. Il dirigea ce développement de 1927 à 1931. Une usine de production de 1 500 tonnes par jour est construite, remarquable pour ses faibles coûts d'exploitation, et une communauté de 1 500 personnes est établie. En 1929, la dépression frappe, les prix des métaux chutent et, en juin 1932, l'exploitation est fermée.

À cette époque, l'or brille de mille feux et Eldon Brown s'emploie rapidement à équiper la God's Lake Gold Mines Limited pour qu'elle puisse produire de l'or. La prospection, initiée par Brown, a permis de découvrir de l'or à Sachigo River, à 125 miles à l'est de God's Lake en 1935, et sous sa direction, cette petite mine éphémère est devenue l'exploitation ayant la plus haute teneur en or au Canada. Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, il dirige la production de Madsen Red Lake Gold Mines.

Brown est redevenu directeur de la mine Sherritt Gordon lorsque la hausse des prix des métaux a permis sa réouverture en 1937, mais en 1951, le gisement était épuisé. Entre-temps, en 1945, il devient président et directeur général de Sherritt. Ses initiatives d'exploration permettent de localiser un gisement de nickel/cuivre à Lynn Lake, à 120 miles au nord de Sherridon. Un concentrateur de 2 000 tonnes par jour est construit et une communauté de 1 000 personnes est établie - toujours sans l'avantage de routes ou de chemins de fer établis.

Dès que les carottes de forage de Lynn Lake sont disponibles, il lance un programme de recherche pour déterminer le meilleur traitement métallurgique du minerai. Avec l'aide du Dr Frank Forward de l'UBC, l'équipe de recherche met au point le "Sherritt Ammonia Leach Process" qui est utilisé pour la première fois dans la raffinerie ouverte en 1954 à Fort Saskatchewan en Alberta. Cette raffinerie a finalement atteint une capacité de 50 millions de livres de nickel par an.

Le procédé de raffinage du nickel mis au point par l'équipe de Brown permet de traiter directement les concentrés de flottation pour produire du nickel pur, sans passer par les étapes classiques du grillage et de la fusion. Il s'agit d'un procédé respectueux de l'environnement, sans émission de dioxyde de soufre dans l'atmosphère.

Eldon Brown a été président de l'Association canadienne des mines de métaux en 1950-1951, a reçu la médaille des anciens élèves de l'université de Toronto en 1954, la médaille Selwyn G. Blaylock de l'ICM en 1968 et a été élu au Alumni Hall of Distinction de l'université de Toronto en 1980. Il a vécu à Brechin (Ontario), dans la plus grande exploitation d'Aberdeen Angus d'Amérique du Nord, jusqu'à sa mort en 1998.

DÉCOUVRIR

Joseph Hirshhorn est arrivé au Canada en 1933, attiré par les possibilités offertes par les mines d'or. Promoteur et entrepreneur sans complexe, il annonce son arrivée par une pleine page de publicité dans The Northern Miner, intitulée "Mon nom est Opportunité et j'appelle le Canada".

En savoir plus