Franklin Spragins était un ingénieur qui prenait des risques et un chef d'entreprise visionnaire dont les efforts ont conduit au développement réussi de l'industrie des sables bitumineux du Canada. Il a été le président fondateur de Syncrude Canada, qui exploite la plus grande mine à ciel ouvert et la plus grande installation de traitement des minerais d'Amérique du Nord, et qui est aujourd'hui la plus grande source de pétrole du Canada et son deuxième producteur. Mais sans son leadership, cette entreprise, qui a développé une gamme impressionnante de technologies d'exploitation à ciel ouvert et injecté des milliards de dollars dans l'économie de l'Alberta et du Canada, n'aurait peut-être jamais vu le jour.

Spragins est né à Natchez, dans le Mississippi, en 1914. Il a grandi et fait ses études au Texas, où il a obtenu une licence en génie électrique à l'université de Rice en 1938. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé dans son État d'origine avant de s'installer au Canada en 1942 pour rejoindre Imperial Oil (il est devenu citoyen canadien "par choix"). Au cours des premières années, il a participé à des travaux d'exploration en Saskatchewan, en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest, et a été membre de l'équipe géophysique qui a participé à la découverte des champs pétrolifères de Leduc et de Redwater.

En 1949, M. Spragins devient le premier directeur d'un service spécial créé par l'Impériale pour atteindre les objectifs de l'entreprise en matière d'exploitation des sables bitumineux. En 1965, Syncrude Canada est fondée pour fournir un véhicule de gestion pour cet effort, et Spragins en est nommé le premier président. Au cours de ces premières années cruciales, il a été un ardent défenseur du projet des sables bitumineux et a passé des années à en étudier la viabilité technique et économique. Il a maintenu l'intérêt des investisseurs et des gouvernements jusqu'à ce que des engagements soient pris pour développer cette ressource importante, au plus grand bénéfice des Canadiens.

Spragins pensait que les sables bitumineux pourraient aider le Canada à atteindre l'autosuffisance en matière d'énergie. En effet, dès 1962, il a prédit à juste titre un déclin de la capacité de production du bassin sédimentaire de l'ouest du Canada et a souligné la nécessité de développer d'autres sources. Aujourd'hui, les sables bitumineux représentent une part croissante de l'approvisionnement en énergie pétrolière du Canada. L'industrie prévoit désormais de répondre à la moitié des besoins du Canada d'ici 2020 et pourrait soutenir le pays pendant de nombreuses décennies encore.

Tout au long de sa carrière, Spragins s'est fait le champion de la recherche et du développement. Ses réalisations dans le domaine de la technologie minière sont particulièrement remarquables. Sous son influence, des draglines et des roues à godets ont été conçues, qui éclipsent celles utilisées ailleurs. Mais sa contribution la plus importante et la plus durable est sans doute l'accent qu'il a mis sur la recherche et le développement. Il a reconnu que le sable bitumineux, qui est très abrasif, collant et extrait dans des conditions météorologiques difficiles, nécessitait une technologie différente de celle utilisée pour extraire des matériaux plus conventionnels. Spragins a créé le Centre de recherche Syncrude dans les années 1960, qui est aujourd'hui un leader mondial dans les domaines de la technologie des sables bitumineux, de la technologie minière, de la recherche et du développement et des opérations.

Spragins a mis en place le programme de développement autochtone de Syncrude, qui a jeté les bases de la réputation progressiste dont jouit aujourd'hui l'organisation dans le domaine des affaires autochtones.

Grâce au leadership de M. Spragins, Syncrude Canada est devenu une grande réussite canadienne dans le domaine de l'énergie et de l'exploitation minière. Il s'agit, sans aucun doute, de son plus grand héritage et il s'est imposé comme un leader de l'industrie minière doué de clairvoyance et d'habileté.

DÉCOUVRIR

Bien que né en Australie, Phillip Mackey est connu dans le monde entier comme l'un des métallurgistes canadiens les plus éminents dans le domaine de la métallurgie extractive des métaux non ferreux. Il est l'un des rares Canadiens à avoir fait progresser le développement non pas d'une, mais de deux technologies importantes de fusion du cuivre qui ont profité aux usines métallurgiques de cuivre du monde entier.

En savoir plus