L'histoire de la vie et de la carrière de Peter ("Pete") Risby est vraiment extraordinaire dans l'histoire minière du Canada. Entrepreneur tenace d'origine noire et allemande, il a surmonté l'adversité pour devenir un prospecteur et un mineur prospère dans le nord du Canada. Il a commencé à prospecter en 1957, d'abord pour des syndicats, puis seul ou avec des partenaires autochtones. Ses premières découvertes comprennent la propriété Risby-Tungsten au Yukon et la propriété Lee dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.). Le projet Lee est à l'origine de sa participation à Welcome North Mines et de la découverte ultérieure de plus de 80 projets faisant l'objet d'une option auprès de grandes sociétés. En 1981, M. Risby a commencé à explorer le potentiel des placers de la vallée de la rivière Indian, près de Dawson City. Il a ensuite développé et exploité la mine d'Indian River, qui est devenue un producteur d'or de premier plan et un contributeur majeur à l'économie du Yukon.

L'histoire de Risby est tout aussi inspirante. Il est né au Kansas en 1931, d'un porteur de train noir et d'une étudiante allemande en soins infirmiers qui ont fui au Canada pour éviter les persécutions du KKK. La famille s'est installée dans une communauté crie de l'Alberta, où elle a été bien accueillie. C'est là que Risby apprend les techniques essentielles de navigation et de survie dans la brousse. Risby a été contraint de fréquenter un pensionnat, mais il s'en est échappé à l'âge de sept ans et n'y est jamais retourné. Il parle couramment le cri et sait lire mais pas écrire. Il apprend vite et développe une mémoire photographique étonnante, qu'il met à profit pour naviguer dans la vie. Adolescent, il est engagé comme interprète cri par la Gendarmerie royale du Canada lors de la négociation de traités dans le nord du Canada. À l'âge de 18 ans, il s'est engagé dans l'armée canadienne et a participé à la guerre de Corée, où il a été blessé. Il met en pratique les compétences mécaniques acquises dans l'armée et devient opérateur d'équipement lourd à la mine d'amiante de Cassiar, où il rencontre un géologue qui éveille son intérêt pour les roches et les minéraux. Il commence à prospecter au Yukon et vend ses premières concessions à Johns Manville Co. qui est alors le plus grand producteur d'amiante au monde. Il découvre le tungstène dans les monts Pelly et noue une amitié et un partenariat durables avec Al Kulan (intronisé en 2005 par le CMHF).

En 1967, Risby et le prospecteur autochtone Art John jalonnent une découverte de cuivre-plomb-zinc-tungstène près du lac Godlin, dans les Territoires du Nord-Ouest. Cette découverte déclenche une ruée vers le jalonnement et la création de Welcome North Mines, qu'il cofonde avec Kulan, John Brock et Irene Wilson. En tant que prospecteur en chef et directeur pendant une décennie, Risby a découvert plus de 80 zones d'intérêt qui ont fait l'objet d'options de la part de grandes sociétés. En raison de son éducation parmi les Cris de l'Alberta, Risby était un défenseur de l'inclusion dans l'industrie. Il a passé plusieurs années à donner des cours de prospection et d'identification des minéraux à des étudiants autochtones et a été l'un des premiers à embaucher des femmes pour les programmes d'exploration. En 1981, il a quitté Welcome North pour prospecter la vaste vallée de la rivière Indian, au sud de Dawson. Il a été le premier à évaluer sérieusement le potentiel en or placérien de la région et a rapidement vu le potentiel d'une mine à plus grande échelle que la plupart des exploitations familiales de l'époque. Il se heurte à des difficultés, mais persévère et finit par développer, posséder et exploiter la mine d'or placérien d'Indian River. Les rapports gouvernementaux de l'époque la décrivent comme un "producteur d'or de premier plan" qui "contribue de manière significative à l'économie du Yukon". Le projet a attiré l'attention internationale, tout comme Risby, qui s'est joint à une délégation minière internationale en Chine en 1995. Il a été intronisé au Yukon Prospectors Hall of Fame et nommé M. Miner en 1996, pour ses réalisations techniques, ses contributions économiques et son rôle de pionnier dans la promotion de la diversité et de l'intégration des autochtones dans l'industrie minière du Canada.

DÉCOUVRIR

Harry L. Roscoe - "Bill" pour une armée d'amis et de collègues de l'industrie - a contribué à l'avancement et au prestige de l'industrie minière de multiples façons pendant de nombreuses années, mais il est surtout connu pour avoir forgé le développement d'une entreprise minière canadienne d'envergure et d'influence mondiales.

En savoir plus