Le professeur R. G. K. Morrison était connu comme le père de la mécanique des roches au Canada, pour son travail de pionnier dans l'introduction de la mécanique des roches et du contrôle des sols en tant qu'éléments essentiels de la conception et de l'exploitation sûre des mines souterraines. L'hommage est approprié et bien mérité, mais il sous-estime l'ampleur de la transformation de l'industrie provoquée par ses contributions, qui restent son héritage dans le monde entier.

Morrison est né à Chesterville, en Ontario. Il s'engage dans les forces armées en 1917 avant d'avoir terminé ses études secondaires et sert à l'étranger comme pilote pendant la Première Guerre mondiale, puis dans la région de la mer Caspienne après la guerre. Il s'inscrit au département de génie minier de l'université de Toronto dans le cadre du programme des anciens combattants et obtient son diplôme en 1923. Après avoir travaillé dans le nord du Manitoba, il est entré en 1927 chez John Taylor and Sons, exploitants des champs aurifères de Kolar en Inde, où il a travaillé jusqu'en 1949.

Morrison a commencé à travailler dans des mines qui comptaient parmi les plus profondes du monde (moins de 2 000 mètres). Les éclatements de roches étaient fréquents et Morrison a échappé de justesse à un éclatement qui a tué deux collègues au cours de sa première année en Inde. Cette tragédie a éveillé son intérêt pour la mécanique des roches et il est rapidement devenu une autorité en matière d'effondrements soudains de roches soumises à de fortes contraintes autour des ouvertures de mines. Dans les années 1930 et 1940, ces ruptures étaient un problème courant dans les mines d'or profondes et étroites de l'Ontario. L'exploitation minière consistait à "poursuivre le filon" au milieu d'un agencement désordonné d'ouvertures soumises à de fortes contraintes, à des chutes de terrain et à des éclatements de roches qui coûtaient la vie à 20 à 50 membres du personnel de la mine chaque année. Morrison est venu au Canada pour étudier la question pour l'Ontario Mining Association et a reçu la prestigieuse médaille INCO en 1942 pour son célèbre "Report on the Rockburst Situation in Ontario Mines" (Rapport sur la situation des éclatements de roches dans les mines de l'Ontario).

La principale contribution de Morrison a été de comprendre et d'expliquer comment des zones de roche sous contrainte se formaient autour des ouvertures de mines au fur et à mesure de leur agrandissement. Il a introduit dans les pratiques minières canadiennes les concepts de "doming" (développement des zones de tension autour des ouvertures de mines) et d'exploitation minière séquentielle (excavation ordonnée et planifiée des chantiers en séquence). Ses concepts novateurs ont permis de réduire considérablement le nombre d'accidents et de décès liés au contrôle des sols, et ont également contribué à transformer la conception des mines d'un art en une science fondée sur des principes solides d'ingénierie des roches. Les nouvelles pratiques ont fait de l'exploitation minière une entreprise plus sûre et plus prévisible et ont été adoptées dans les mines du monde entier. On ne peut qu'imaginer le nombre de vies sauvées et de blessures évitées depuis le travail de pionnier de Morrison dans le domaine de la mécanique des roches.

Morrison a rejoint l'université McGill à Montréal en tant que président du département d'ingénierie minière en 1949, et a poursuivi son affiliation à l'université après sa retraite en 1966 en tant que professeur émérite. Il s'est battu pour sauver les programmes d'ingénierie des coupes budgétaires, a écrit le premier manuel sur le contrôle des sols et a été un consultant respecté de l'industrie. Il a également soutenu des associations industrielles, notamment l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole, qui lui a décerné sa plus haute distinction, la médaille de service distingué, en 1976.

DÉCOUVRIR

C'est en grande partie sous la direction de John Simpson que Placer Development, société prédécesseur de Placer Dome Inc. a développé une perspective globale qui caractérise un nombre croissant de sociétés minières canadiennes.

Sous la direction et la prévoyance de M. Simpson, Placer est devenue une entreprise de premier plan dans le domaine de l'exploitation minière à ciel ouvert et à fort tonnage en Colombie-Britannique et à l'étranger, ainsi que dans la production de divers minéraux.

En savoir plus