Peu d'hommes du secteur minier ont apporté des contributions aussi nombreuses et variées à l'industrie que Stephen Ogryzlo. Globe-trotter bien avant que cela ne devienne à la mode, les réalisations de M. Ogryzlo sont légion. Il a exploré et délimité, dans le cadre d'une coentreprise avec Freeport Sulphur, d'importants gisements de latérite nickélifère en Indonésie. Il a reconnu et prouvé l'existence d'importants gisements d'amiante à ciel ouvert à Black Lake, au Québec. Au cours de sa collaboration avec le groupe Patino, il a augmenté la production des mines de la société à Chibougamau, au Québec, où il a également découvert le gisement de cuivre-zinc-or LeMoine. En outre, il a découvert plusieurs gisements minéraux en Espagne et a accompli de remarquables prouesses d'ingénierie sur le chemin rocailleux qui mène à la production commerciale dans ce pays.

Né à Dauphin, au Manitoba, Ogryzlo a obtenu, en 1931, une licence en géologie et en ingénierie à l'université du Manitoba. En 1934, à l'âge de 23 ans, il a obtenu un doctorat de l'université du Minnesota, le plus jeune titulaire de ce diplôme à l'époque.

Il ne tarde pas à trouver un emploi de géologue à la mine d'or Toburn, propriété de l'American Smelting and Refining Company (plus tard connue sous le nom d'Asarco), à Kirkland Lake, en Ontario. Il est promu surintendant de la mine en 1937 et démontre son approche progressiste de l'exploitation minière en introduisant la foreuse à béquille et le chargeur Elmco dans l'exploitation.

Un an plus tard, Asarco envoie M. Ogryzlo examiner les perspectives minières dans le monde entier. Dix ans plus tard, toujours chez Asarco, il s'associe à Freeport Sulphur pour explorer les latérites de nickel sur l'île indonésienne de Sulawesi. Des gisements ont été mis en évidence, mais n'ont pas été exploités avant 20 ans en raison de la faiblesse des prix du nickel et de la difficulté de travailler avec un gouvernement communiste. Ces gisements sont aujourd'hui exploités par Inco. Ogryzlo a contracté la malaria pendant son séjour en Indonésie, mais ses effets, qui ont duré des années, n'ont jamais entamé son enthousiasme ni son dévouement à son travail.

En 1951, Ogryzlo réalise une étude détaillée de l'industrie de l'amiante au Québec pour le compte d'Asarco et conclut que la région de Black Lake est riche en amiante. Ogryzlo avait raison, et un total de 17 forages ont rapidement délimité ce qui s'est avéré être un gisement majeur. Le projet est toujours en cours aujourd'hui.

Ogryzlo s'installe à Toronto en 1957 pour rejoindre le Patino Group, pour lequel il est chargé d'accroître les réserves de cuivre de la mine de Chibougamau, qui est en difficulté. Sous sa direction, le rendement du projet passe de 800 tonnes par jour à 2 800 tonnes par jour, ce qui constitue une réalisation importante. Il a également découvert le gisement LeMoine, situé à proximité.

Au milieu des années 1960, Ogryzlo a créé une coentreprise avec Rio Tinto en Espagne. Les partenaires ont délimité des gisements de cuivre et d'or et ont construit une mine, un concentrateur et une fonderie, ainsi qu'une raffinerie et une usine d'acide sulfurique. En 1970, Patino s'est développé dans le monde entier grâce au travail d'Ogryzlo.

Tout au long de sa carrière, M. Ogryzlo a également introduit de nouveaux équipements et plusieurs procédés d'exploitation minière dont l'industrie a bénéficié de manière durable. Il a pris sa retraite en 1978, mais a continué à agir en tant que directeur et conseiller. Sa carrière est l'exemple d'une vie au service de l'industrie minière.

DÉCOUVRIR

David Burchell a été un pionnier de l'exploitation minière du charbon au Canada. C'était un explorateur, avec cinq mines de charbon souterraines à son actif. Il était un bâtisseur, avec sa propre société, et il a grandement contribué à l'avancement de la technologie de l'extraction du charbon au Canada.

En savoir plus