Peu d'événements dans l'histoire minière ont suscité autant d'enthousiasme et d'attention de la part du public que les découvertes de diamants au Lac de Gras, dans le nord du Canada, au début des années 1990. Stewart (Stu) Blusson a été le catalyseur intellectuel de cet événement transformateur, qui a conduit au développement d'Ekati, la première mine de diamants du Canada, et à d'autres découvertes importantes. Avec ses collègues Charles Fipke et Hugo Dummett, Stewart Blusson a fait progresser la science de l'exploration diamantaire et a jeté les bases qui ont permis au Canada de devenir le troisième producteur mondial (en termes de valeur) de diamants de haute qualité. Blusson a également contribué à la science et à la société en tant que l'un des philanthropes les plus généreux et les plus clairvoyants de l'histoire du Canada.

Né à Vancouver, M. Blusson a obtenu une licence en sciences à l'université de Colombie-Britannique (UBC) en 1960 et un doctorat en géologie à l'université de Californie, à Berkley, en 1964. Il a passé les 16 années suivantes à la Commission géologique du Canada (CGC), où il a dirigé des programmes régionaux de cartographie et de recherche au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.). En 1981, il a quitté la CGC pour se lancer dans la prospection de diamants, ignorant la sagesse conventionnelle selon laquelle de tels efforts n'aboutiraient probablement à rien.

Le financement de la recherche est devenu un défi après que Falconbridge et Superior Oil ont retiré leur financement initial. M. Blusson a trouvé des moyens novateurs et rentables de poursuivre les recherches dans les T.N.-O., notamment en faisant voler des avions ou des hélicoptères pour les programmes d'échantillonnage. Il a également étudié des photos aériennes à haute altitude dans le but d'échantillonner les zones de mouvement glaciaire. Pour rationaliser davantage sa stratégie dans le craton des Esclaves, pauvre en cours d'eau, Blusson s'est concentré sur les eskers (monticules de sable et de gravier formés par des rivières sous-glaciaires) et a reconstitué des sites d'échantillonnage là où les affluents des eskers se rejoignaient ou, plus particulièrement, là où les plages modernes offraient un accès facile aux petits hydravions et concentraient une seconde fois les minéraux lourds dans les sables de l'eau de fonte. Il a estimé que si les minéraux indicateurs de diamants n'étaient pas trouvés dans un bassin versant d'esker important, les équipes pouvaient se rendre sur une cible similaire située à plusieurs kilomètres de là. En utilisant ces méthodes, Blusson et Fipke ont échantillonné par intermittence 850 kilomètres de la vallée du Mackenzie vers l'est jusqu'au lac de Gras.

En 1985, Fipke a échantillonné l'une des cibles désignées par Blusson, mais le contenu n'a été traité qu'en 1988 en raison d'un manque de fonds. L'échantillon clé a donné plus de 10 000 grains indicateurs de diamants avec de grandes quantités de grenats G-10 et deux diamants.
deux diamants. Les partenaires ont présenté leurs résultats passionnants à Dummett, un cadre de BHP Minerals et ancien directeur de la chasse aux diamants de Falconbridge/Superior Oil.

BHP a développé la mine Ekati, qui a officiellement ouvert ses portes en 1998. En 2013, Dominion Diamond Corp. a acquis les 88,9 % d'intérêts de BHP dans Ekati et 65,3 % dans la zone tampon entourant la mine. Blusson détient une participation de 11,1 % dans Ekati, tandis que sa société publique Archon Minerals détient 34,7 % de la zone tampon.

En tant que philanthrope, M. Blusson a fait de généreuses donations qui, combinées aux subventions de contrepartie des gouvernements, totalisent 468,5 millions de dollars. Parmi les bénéficiaires figurent l'UBC (250 millions de dollars), l'université Simon Fraser (60 millions de dollars) et Quest University Canada (100 millions de dollars), la première université privée laïque à but non lucratif du Canada.

M. Blusson a été nommé officier de l'Ordre du Canada en 2004. Il a également reçu la médaille Logan, la plus haute distinction de l'Association géologique du Canada, et la médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II.

DÉCOUVRIR

La réputation enviable du Canada en matière d'excellence en ingénierie doit beaucoup à Roland Kilborn, dont la vision, les compétences techniques et l'esprit d'entreprise ont conduit à la création de l'une des plus importantes sociétés de conseil en ingénierie du pays.

En savoir plus