header image

Bienvenue

Le niveau de vie élevé dont jouissent de nos jours les canadiens, découle pour une large part du développement des richesses naturelles (agriculture, produits forestiers et miniers) dont leur pays est amplement pourvu. Le Canada est en effet doté d’abondantes ressources dans ces secteurs, mais il a pu, par dessus tout, compter sur une main-d’œuvre hautement qualifiée qui a su transformer ces richesses potentielles en produits utiles de haute qualité et à des prix compétitifs à l’intention de ses marchés interne et externes.

La transformation d’une ressource naturelle en une richesse concrète n’est pas une mince tâche. Elle exige un travail acharné, beaucoup de détermination, d’habileté, de compétence, et un peu de chance parfois.

L’historique de l’industrie minière canadienne peut être décrite à travers les réalisations de ses chefs. Le Temple de la renommée du secteur minier canadien mets en évidence les exploits et réalisations de plus de 160 de ces explorateurs, promoteurs et entrepreneurs, tout en rendant hommage aux milliers de travailleurs qui ont contribué à l’essor et au succès de cette industrie.

Pour en savoir plus sur l’industrie minière canadienne, nous vous référons à la page intitulée Historique de l’Industrie minière canadienne  ainsi qu’aux liens de plusieurs sites web qui apparaissent sur la page des Commanditaires et Associés.

Kathleen C.S. Rice

Kathleen Creighton Starr Rice a quitté le confort et l’encadrement strict de l’ère édouardienne pour les milieux sauvages du nord du Manitoba où elle s’est fait une renommée en tant que prospectrice et entrepreneure de mines. Aidée par les Premières Nations locales, ses voyages en traîneau à chiens et en canot, à travers le Manitoba et la Saskatchewan, ont inclus un périple de 800 kilomètres entre le nord de The Pas et le lac Reindeer où elle a découvert du zinc et du vanadium en 1914. Après avoir déménagé dans la région du lac Snow, elle a jalonné des claims d’or parallèlement à la direction des mines d’or Rex, Kiski et Bingo. Au début des années 1920, elle a jalonné les premières propriétés de nickel au Manitoba, ce qui a attiré Inco (maintenant Vale) au Manitoba, et a conduit à une découverte de haute teneur évaluée à cinq millions de dollars en 1925. On lui crédite l’utilisation, dans l’Ouest, de cristaux de borax pour déterminer les types de métaux. Sa curiosité intellectuelle l’a incitée à s’intéresser à des sujets aussi variés que des articles scientifiques sur les aurores boréales et des plans de production d’électricité aux chutes Wekusko. Elle était une journaliste, une dresseuse de chiens novatrice, une horticultrice et une environnementaliste pionnière, en plus de démontrer une profonde compréhension de la culture et des connaissances des Premières Nations. ... Lisez la biographie complète.

Brittania Mine Musuem

Le Britannia Mine Museum a été fondé en 1971 afin de préserver l'histoire de l'exploitation minière en Colombie-Britannique et d'éduquer le public sur ce sujet. En septembre 2010, la première phase d'un projet de redéveloppement de plusieurs millions de dollars a été dévoilée. Grâce à un soutien financier de Ressources Teck Limitée, le musée comprend une exposition du Temple de la renommée du secteur minier canadien présentant les intronisés au Temple – les gens qui ont rendu possible l'exploitation minière – ainsi que des vidéos présentant des produits quotidiens qui sont la raison d'être de l'industrie minière. Pour en savoir plus.

Cérémonie annuelle d'intronisation du Temple (Toronto)

Jeudi, 10 janvier 2019
Immeuble nord
Palais des congrès du Toronto métropolitain Toronto, ON Pour en savoir plus