En tant que scientifique, explorateur, entrepreneur, innovateur et leader du secteur minier, Norman B. Keevil a apporté une contribution considérable à son industrie, à sa province et à son pays.

La société Teck a commencé par exploiter quelques petites mines d'or en Ontario et au Québec. Il y a trente ans, ses revenus s'élevaient à 11 millions de dollars, provenant principalement du pétrole, et ses actifs s'élevaient à 48 millions de dollars.

Après plusieurs fusions, un déménagement de Toronto à Vancouver, une fusion et un changement de nom, Teck Cominco est aujourd'hui une société minière et d'affinage diversifiée. Elle extrait de l'or, des métaux de base et du charbon au Canada, aux États-Unis et au Pérou, et raffine des métaux au Canada et au Pérou. Elle est le plus grand exploitant de zinc au monde. En 2002, ses revenus étaient supérieurs à 2 milliards de dollars et ses actifs étaient évalués à plus de 5 milliards de dollars.

Né à Cambridge, dans le Massachusetts, où son père, né à Saskatoon, effectuait des recherches à Harvard, M. Keevil a obtenu un B.A.Sc. en géologie appliquée à l'université de Toronto en 1959, et un doctorat à l'université de Californie (Berkeley) en 1964. Il a rejoint Teck en 1962. En 1981, il est devenu président et directeur général, puis président et directeur général en 2000, et président non exécutif en 2001.

Selon M. Keevil, trois éléments sont nécessaires pour créer une entreprise minière prospère : de bons gisements, le capital financier nécessaire pour les exploiter et des personnes compétentes.

Cette philosophie fonctionne manifestement, puisque Teck Cominco a construit des mines prospères dans tout le Canada, en Colombie-Britannique, au Yukon, en Ontario, au Québec et à Terre-Neuve, et plus récemment en Australie, au Chili, au Pérou et aux États-Unis.

Keevil est un négociateur astucieux qui sait reconnaître les situations émergentes dès leur début, par exemple les projets de développement du charbon dans le nord-est de la Colombie-Britannique, le camp aurifère d'Hemlo et Voisey's Bay. En 1986, Teck a surpris le monde des affaires en s'associant à Metallgesellschaft et à MIM pour acquérir une participation de 31 % dans Cominco Limited. Teck a fini par racheter ses partenaires. En 2001, elle a porté sa participation à 100 % et Teck Cominco est née.

Depuis des décennies, Norman Keevil a la réputation de traiter équitablement les prospecteurs et les petites sociétés minières. Sa recherche de scénarios gagnant-gagnant a fait de Teck le "partenaire de choix" de bon nombre d'entre eux.

Pendant les périodes de volatilité des prix des métaux et de difficultés financières, il a travaillé avec le gouvernement et d'autres acteurs de l'industrie par l'intermédiaire de l'Association minière du Canada afin d'apporter à l'ensemble de l'industrie des avantages qui n'auraient peut-être pas été obtenus autrement. En tant que président de l'AMC, il a également contribué de manière significative à l'élaboration de la politique environnementale de l'AMC.

À de nombreuses reprises, en particulier en Colombie-Britannique, M. Keevil a pris l'initiative d'organiser le soutien de l'industrie aux initiatives positives du gouvernement, tout comme il a pris l'initiative de formuler des critiques constructives à l'encontre des politiques gouvernementales négatives.

Il a jeté des ponts entre la recherche universitaire et l'industrie. Il est un fervent partisan de l'unité de recherche sur les gisements minéraux de l'université de la Colombie-Britannique. Teck Cominco a créé la chaire Norman B. Keevil en exploration minérale à l'UBC, ce qui a permis d'élever le niveau des activités de recherche et le profil de l'exploration minérale.

Outre son soutien à l'UBC, M. Keevil a contribué à la création de la chaire Teck de géophysique d'exploration à l'université de Toronto, d'une chaire minière canadienne au centre minier de la faculté d'ingénierie de la Pontificia, Universidad Catolica de Chile, et d'une bourse en sciences de la terre à l'université de Western Ontario.

Le sens aigu des affaires, la vision et le leadership du Dr Keevil, en ce qui concerne l'industrie minière et les questions communautaires générales, ainsi que sa propre entreprise, ont fait de lui un candidat remarquable à l'investiture de la FCMH. En cela, il suit les traces de son père, Norman B. Keevil Sr, qui a été intronisé au CMHF en 1990, tout en suivant son propre chemin.

Géophysicien

DÉCOUVRIR

Bien qu'il soit surtout connu comme l'un des principaux financiers et promoteurs miniers du Canada, la carrière de Donald Hogarth comprend une longue liste de réalisations dans le domaine de la politique, du service militaire en temps de guerre et d'autres intérêts commerciaux.

En savoir plus